si vous rencontrez un pb à l'inscription, rdv sur facebook Manoir des Délices pour le signaler
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Douce matinée [Eleanor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Douce matinée [Eleanor]   Jeu 23 Mai - 16:21

Il n’y a qu’un seule endroit du manoir où Ruby aime aller : Les jardins. Les fleurs dégagent une odeur fantastique et leur couleur vive ressortent grâce aux quelques rayons de lumière qui parviennent à traverser les nuages ce matin. Ruby a d’ailleurs son petit coin à elle ou elle aime venir, lire, écrire, ou se reposer. Il est faut dire que les chambres collectives ne sont pas ce qu’il y a de meilleur pour un sommeil réparateur. De plus, Ruby aiment la solitude, et il n’y a pas meilleur endroit pour être tranquille le matin. La plupart dorment encore profondément, et d’autres préfère le salon bien plus confortable.

La jeune femme s’installa donc dans l’herbe adosser contre son arbre. Elle ouvrit son nouveau livre que lui avait apporté son très dévoué habitué du manoir. Celui-ci s’appelle LE JALOUX PAR FORCE ET LE BONHEUR DES FEMMES QUI ONT DES MARIS JALOUX. Il a été publié en 1668 par Pierre Bontemps. Le jaloux par force est attribué à Hortense des Jardins, plus connue sous le nom de Madame de Villedieu. « La plupart des hommes ne sont jaloux que de leur réputation, [pendant] que les femmes ne sont jalouses que de leurs maris. » est une phrase qui a fait sourire Ruby. Ces clients qui lui racontent parfois leur vie dans les moindres détails correspondent bien à cette affirmation. Obséder par leur argent et les affaires, jaloux des hommes plus riches qu’eux, des hommes ayant un meilleur rang, …

Mais pour avoir vécu plus jeune en province, il lui semble que cela ne s’applique qu’a la noblesse et à la bourgeoisie. Les pauvres se fiche d’être meilleur ou non, ce qui est important c’est qu’il gagne suffisamment pour nourrir leur famille et n’hésite pas à s’entraider les uns les autres. Ils n’ont presque rien et sont prêt à le donner aux autres.

Alors que Ruby dévorait le livre, appréciant l’écriture et l’histoire un peu plus chaque page, elle entendit des pas au loin se reprochant d’elle. Ruby espérait que cet intrus la laisserait tranquille même si au fond d’elle, elle savait pertinemment qu’on viendrait l’embêter. Serait-ce une bonne surprise ? Ou viendra-t-elle chercher le conflit ?


Dernière édition par Ruby Marlatt le Dim 26 Mai - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce matinée [Eleanor]   Dim 26 Mai - 16:14

Le matin s'était fait dur à mon insu. Un petit mal de tête s'était installé au fond de mon crâne et ce, grâce à quelques lampées de bourbon que j'avais pu boire avant de passer la nuit avec deux de mes clients. Je me demandais si aujourd'hui mon horaire pouvait bien être chargé. Je sais que ce matin, les corvées m'attendent, mais ce soir, ce sera la fête, comme à chaque soir.

C'était surtout ce point de vue du manoir qui m'avait incité à vivre cette vie. Néanmoins, je ne m'en plaignais pas et allais sans doute devoir quitter cet endroit dans dix ans d'ici, ou plus encore. Lorsque je me ferai vieille en somme. Le réveil brutal que je venais de vivre causé par mes maux de tête n'allaient pas se guérir seuls. Je me levai en m'écartant de l'apprentie qui dormait avec moi pour aller boire un petit quelque chose. De l'eau ! Le verre vidé, il ne me restait plus qu'à aller prendre l'air et comme je ne voulais pas croiser quelqu'un, de peur que mon mal de crâne s'amplifie, je passai donc par les jardins.

La rosée disparaissait à vue d'oeil ici et il n'y avait pas encore l'ombre d'un chat dehors. Ça ne saurait tarder par contre. Le soleil était caché parmi quelques nuages, mais il semblerait qu'il fasse chaud aujourd'hui. Je me détendis et marchai pied nu sur l'herbe. Passant près d'un arbre, je détectai une partie de jupe dépassant de derrière. Cette personne devait être assise vu la position du tissu. La curiosité me gagnai même si je n'avais pas envie de voir quiconque.

Je contournai le tronc et me retrouvai avec une jeune femme châtaigne lisant des écrits. Ne pouvant voir son visage, je n'en demandais pas plus. Je savais qu'elle était magnifique, sinon elle ne serait pas ici. C'était une employée sans aucun doute. Sa peau était pâle et fraîche. Je n'avais pas envie de parler, mais son endroit semblait confortable. Sans plus lui dire Bonjour, je m'assis à ses côtés et profitai de son point de vue du jardin. Un endroit fantastique parsemé d'herbes verdoyantes et de fleurs parfumées. Je relaxai en tournant de l'oeil vers son livre, un livre qui avait toute sa part de charme. De quel écrivain s'agit-il ? demandais-je doucement presque sur le point de m'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce matinée [Eleanor]   Dim 26 Mai - 19:20

La lecture était un moyen pour Ruby d’oublier les clients et leur fantasme de la veille. Les habitués de Ruby viennent la plupart du temps pour son talent bestial. Soit parce qu’ils aiment être griffés, mordus, fouetté, ou simplement dominé, d’autre parce que justement ils aiment faire mal. Cependant, ils doivent modérer leur violence pour ne pas abimé la jeune femme. Cela ce limite donc a des fessés, des griffures ou des actes sexuels tout dans la force. Il est donc rare que Ruby prenne du plaisir avec ses clients. C’est pourquoi elle préfère ne pas ressasser ses nuits de travail.

Mais le plaisir de pouvoir penser à autre chose et de courte durée. Les pas qui s’approchait d’elle, n’était maintenant qu’à deux pas de l’arbre ou elle se tenait. Ruby détacha son regard du livre pour observer l’ombre de celui ou celle qui venait à elle. La silhouette était celle d’une femme, les cheveux au vent, une robe légère et une démarche féminine.

Ruby espérait que cette femme passerait son chemin pour aller se poser plus loin, mais celle-ci en décida autrement. Elle s’arrêta un instant pour regarder Ruby, qui elle continuait de lire en restant très attentive au geste de la demoiselle. Sa méfiance et son expérience la laissait supposer qu’Eleanor puisse être là pour quereller. Eleanor interrogea Ruby sur l’auteur du livre qu’elle lisait. Ruby pris le temps de finir sa page avant de lever les yeux.

La jeune femme était grande et son visage ne lui était pas familier. Il s’agissait donc d’une nouvelle recrue du manoir. « Pauvre fille ! » pensait-elle. Pour Ruby, le manoir est une malédiction, un fléau qui se rit de ses membres. Plus l’on y vit plus l’on se rend compte que les dettes augmente et que le jour de la libération n’arrivera surement pas avant de n’être plus désirer par aucun client. Peu importe qui elle est, Ruby ne compte pas lui laisser croire qu’elles pourront être amies ou que celle-ci pourra lui marcher sur les pieds. Elle regarda alors Eleanor avec un air hautain et méprisant.


- Qu’est-ce que cela peut te faire ?

A l’époque peu de gens savent lire, et très peu de femme en font partie. Il n’est donc pas rare de voir autant de femmes publiques analphabètes. C’est un luxe que seul les nobles et quelques bourgeois peuvent s’offrir. Ruby a reçu ce cadeau de ses anciens propriétaires. Malgré le fait qu’elle les haïsse, elle sait qu’ils lui ont offert la possibilité de vérifié ces contrats, et de se divertir au travers de nombreux livres. La putain qui l’interrogeait avait donc très peu de chance de savoir lire, et encore plus de connaitre l’auteur de son livre. A quoi perdre du temps à lui expliquer des choses qu’elle ne comprendra pas de toute façon.

Ruby replongea alors son regard dans le livre, et commença une nouvelle page. Elle ne put s’empêcher de penser à Angel, qu’elle a rencontré grâce à un livre justement. Elle se demanda alors si elle n’avait pas agressé un peu vie cette pauvre fille qui venait chercher de la compagnie. Mais elle ne regretta rien, elle ne voulait avoir aucune amie ici et elle n’en aurait jamais.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Douce matinée [Eleanor]   Lun 3 Juin - 22:16

La brise fraîche que soufflait le vent en cette matinée ne semblait pas être plus chaude que la froideur dont me faisait preuve cette jeune dame ici. Elle ne voulait pas être dérangée, ça c'était certain, mais un jour ou l'autre, nous devrions nous parler. Et je préférais déjà avoir fait connaissance lorsque nous allions nous aborder devant les autres. Cela réduisait les chances qu'un mal l'aise s'installe.

Bien qu'elle laissait paraître un "léger" mépris à mon égard, je ne croyais pas à son masque. Il était clair qu'elle voulait être seule à cet instant, mais je doutais fort qu'elle soit une personne glaciale et antipathique. Après tout, ici il fallait bien se créer un personnage pour survivre. Moi j'avais opté pour la personne indifférente, mais pas insensible, qui restait loin dans le cadre de porte. Je ne suis pas une figurante de ma propre vie, au contraire, seulement j'ai décidé de ne pas trop chercher les embrouilles.

L'arbre où nous étions adossées n'était pas confortable, même loin de là. Cependant, je trouvais réconfortant de savoir qu'il y avait un havre de paix tout près de cette vie de guerre. Les gens ne croient pas que nous, les putains, avions du savoir vivre de temps à autres, enfin pour certaine. Ce que Ruby ne savait pas faire preuve pour l'instant car elle me dévisagea : Qu'est-ce que cela peut te faire ? Je ne fus pas surprise de cette réaction, en fait, je m'y attendais. Je ne savais bien pas d'où elle venait, mais si elle savait lire, ce n'était pas une coïncidence.

T'es pas la seule à savoir lire tu sais, sauf qu'il me faudrait bien de quoi occuper mes journées et il se doit que comme je n'ai rien à faire, je viens t'enquiquiner. Je rigolais de voir que sa tranquillité lui tenait tant à coeur, mais je pouvais comprendre. Il est rare qu'ici nous avions nos instants de paix. Toutefois, le fait qu'elle ne me connaisse pas et que je ne l'ai jamais vu auparavant, depuis mon arrivée il y a quelques mois, m'intriguait énormément. Quel rang arpentait-elle ? Que désirait-elle ? Les souffles de ses fantasmes étaient-ils comblés comme les miens ici ? J'avais de nombreuses questions, mais pas de temps pour les poser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Douce matinée [Eleanor]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Douce matinée [Eleanor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Epilogue :: Archives RP-