si vous rencontrez un pb à l'inscription, rdv sur facebook Manoir des Délices pour le signaler
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 plaisir nocturne (marc & pearl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: plaisir nocturne (marc & pearl)   Dim 18 Nov - 8:34

La vie au manoir n'était pas des plus désagréable. Ayant réussi à me hisser à une des places de délicieuse, place qui me permettait de m'évader à l’extérieur de mon lieu de travail, je trouvais la vie finalement plus supportable voir parfois vivable. Je ne veux pas dire que vendre mon corps chaque nuit ou même parfois le jour, me plaisait particulièrement, mais je trouvais un certain plaisir de charmer, séduire les hommes et femmes que je recevais dans mon boudoir, comme j'aimais le nommer.
La nuit dernière d'ailleurs j'avais reçu une dame avec qui le plaisir avait trouver un autre sens pour moi, car n'étant pas une experte des relations avec une autre femme, j'avais du plus suivre mon instinct personnel, et j'avoue que j'avais trouver ce moment extrêmement agréable. Ses mains sur ma peau m'avait troublée, et sa bouche sur la mienne m'avait procurer une excitation nouvelle. Et cette expérience avait été suffisante pour me faire douter de mon intérêt envers les hommes, mais au final quelque chose me manquait et alors qu'elle m'avait quitté, je m'étais retrouvée en manque de quelque chose que seul un homme pouvait me donner.

Bref me voilà donc ayant passé ma journée à fureter dans mes quatre murs, rangeant papotant avec les autres employées, mais toujours en train de m'ennuyer à mourir alors que personnes ne venaient me voir, la nuit était tombée et j'avais envie de quelque chose mais je ne savais pas encore quoi, m'amuser sans doute mais je ne savais avec qui ni comment.

Et me voilà donc, allongée sur mon lit, sur le dos, regardant mes doigts et mes ongles impeccablement entretenue. Vêtue d'un simple jupon et d'un corset rose pâle que j'avais trouvée dans une petite boutique dans la journée je les avais associé avec des bas surmontés chacun d'un ruban en satin noir.
Comme je vous disais ma situation de délicieuse me permettait des choses que d'autres ne pouvaient pas et ma passion et mon intérêt pour les tenue affriolantes me plaisait particulièrement et ainsi qu'aux clients qui venaient me visiter.

Je soupirais d'ennuis, jouant avec mes boucles de cheveux et réajustant mes collants. Je me retournais d'un coup et regardant autour de moi, je laissais évader mon regard vers l'extérieur à travers les long rideaux pourpre de ma chambre. Puis je me levais pour aller à ma coiffeuse me poudrer un peu le nez, me passa un peu d'eau sur le visage, encore. Je ne me trouvais jamais assez propre, je ne supportais pas la saleté et même si notre époque les gens ne se lavait que très rarement, il ne se passait pas une journée sans que je ne me fasse une toilette complète, pour mon bien comme celle des clients qui je recevais, c'était quelque chose à laquelle je tenais particulièrement. Attrapant alors mon eau parfumée je me dirigeais vers la fenêtre pour regarder les passants passer, du haut de ma fenêtre, m'adossant sur le tissu de velours. Puis je m'aspergea de cette eau délicieuse qui me faisait penser à la fraîcheur de l'océan, du moins c'est ce que la vendeuse m'avait expliqué en me le vendant, mais même si ce n'était peut être pas la vérité, je trouvais l'odeur agréable et rafraîchissante.

Je vis une mère et son enfant passer, ses nattes blondes nouées de petit nœud me faisait penser à une poupée toute parfaite, avec sa peau de porcelaine. Et alors qu'elle me montra du doigt en regardant sa mère, elle la fit passer de l'autre côté du trottoir. Je sentis mon cœur se serrer, jamais je ne connaitrais le plaisir d'être mère, mais qu'importe ma vie n'était pas si mal finalement, comme je vous le disais, elle aurait pu être bien pire. Je vis que le soleil allait se lever, c'était le moment où, nous les dames et jeunes hommes de la nuit allions commencer à dormir, je retirais alors mon corset qui retenais ma poitrine et le déposant délicatement sur le fauteuil bordeaux de ma coiffeuse, je m'allongeais entre mes draps. La main sous ma joue et les yeux fixe sur la fenêtre où je pouvais alors voir soleil se lever et caresser ma peau de ses rayons lumineux, mes yeux se fermèrent doucement bercer par le bruit des sabot des chevaux qui passaient devant le manoir.
Mais au bout de quelques instant alors que je m'enfonçais dans le tourbillon du sommeil et que le battement de mon cœur finissait par me bercer, j'entendis un léger bruissement et rouvrant les yeux je sentis une présence derrière moi.
Revenir en haut Aller en bas
 

plaisir nocturne (marc & pearl)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Epilogue :: Archives RP-