AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Mer 18 Jan - 17:59



.

Qui es-tu ?

.


                  Anna Louard
                  feat. with Marion Cotillard



    ♦ Quelques Précisions ...

    Age : 20ans
    Métier : Ribaude

    Particularités : Elle excelle dans son boulot, sans comprendre la nature de ses actes... C'est à dire que, comme on lui bassine depuis ses quatorze ans que qu'elle fait, c'est juste un travail pour gagner des sous, elle pense que faire l'amour à des étrangers, c'est normal, tant qu'ils paient. Pour elle, le mot "perverse" est très flou, elle ne le comprend pas, parce que ce qu'elle et toutes les autres filles du MAnoir font, c'est normal. C'est l'ordre naturel des choses d'être payée pour faire tout ça

    ♦ Racontes nous ton Histoire ...
    (25 lignes complètes minimum)

    Acte I : Car certaines naissent dépravées.

    Parfois, afin de comprendre qui l’on est, il suffit de regarder qui était nos parents. Pour ma part, il me suffit de regarder ma mère. Et de toute manière, je ne pourrais regarder mon père, pour la bonne et simple raison que je ne l’ai jamais connu. Lui non plus d’ailleurs. Sans aucun doute, il ignore mon existence. Et il n’a connu ma mère que lors d’une nuit, pour laquelle elle avait du gagner quelques sous. Car ma mère était une prostituée. Dans une maison simple. La tenancière de cette dite maison faisait bien les choses. Le client arrivait, accompagné de la belle qui l’avait racolé, et là, il payait. Pour un certain temps. Après la prestation, il pouvait toujours donner un pourboire à la fille de joie. Et il partait, les bourses bien vidées. Les filles étaient logées et nourries selon ce qu’elles rapportaient. Pour le reste, comme pour leurs habits, elles se débrouillaient. Il ne fallait donc pas s’étonner que toutes soient en guenilles.
    C’est dans cette même maison que je suis née. Et que j’ai grandi. Petite, ce monde m’émerveillait. J’avais parfois du mal à comprendre pourquoi je ne devais pas monter dans les chambres alors que ma mère ou mes « tatas » y étaient.
    Je devais moi aussi gagner ma croute. Je fis le ménage et la cuisine dès l’âge de six ans. Et c’est à quatorze ans que je découvris le métier de ma mère.

    Acte II : Les hommes.

    Le jour de mon anniversaire, qui ont été jours de fêtes depuis ma naissance, mamie Jeanne, comme j’appelais alors la tenancière, m’aborda seule à seule. Ni ma mère ni aucune de celles que j’appelais mes tantes n’étaient là.
    « Dis moi Anna, sais tu ce que nous faisons dans les chambres ?
    - Non Mamie Jeanne »
    J’étais jeune, et innocente. On m’avait interdit d’y aller, alors, je n’y étais jamais aller, malgré ma grande curiosité.
    « Et bien, nous faisons plaisirs à des hommes, qui nous payent en échange. C’est comme ça que nous pouvons manger tous les jours à notre faim.
    - Faire plaisir aux hommes ? On fait comment mamie Jeanne ? »
    Jusqu’alors, je ne m’étais jamais soucier de ces étrangers qui allaient et venaient. Juste assez pour remarquer qu’ils ne portaient pas de robes, et qu’ils n’avaient pas de poitrine. Je n’étais jamais sorti non plus. Mamie Jeanne et Maman avaient toujours refusé.
    « Oh, ce n’est pas bien compliqué Anna… Mais plutôt que de te l’expliquer, on va te montrer. Viens, suis-moi… »
    Nous sortîmes, et attendîmes un moment dehors. Puis elle me montra un homme du doigt.
    « Tu vois, lui, là bas ? Et bien, tu vas aller à sa rencontre, et tu vas lui demander s’il a envie de prendre du bon temps avec toi. »
    J’obéissais, naturellement. J’étais très curieuse de tout ça. C’était un monsieur propre sur lui. Il portait un chapeau, une veste noire, et marchait avec une canne. J’allais le voir, et lui tira un peu sur la manche. Sans même tourner la tête vers moi, il commença à me gronder. Peureuse, je me recroquevillais et murmurais un tout petit « Pardon Monsieur… » J’avais les larmes aux yeux car je pensais avoir échouer. C’est alors qu’il se tourna vers moi, le regard interrogatif.
    « Et bien petite, qu’est ce que tu veux ? Tu ne vas pas pleurer quand même !
    - Vous… vous avez envie de prendre… du bon temps avec moi ? »
    C’est alors qu’il me jaugea du regard, insistant sur mes formes toutes récentes, mes longs cheveux noirs, et mes yeux verts. Il resta silencieux un moment avant de se passer la langue sur ses lèvres.
    « Mène moi donc à ta chambre alors, trainée. »
    J’ignorais ce que ce mot voulait dire, mais j’étais toute contente d’avoir réussit. Je le pris par la main, et sautillante, je l’emmenais à la maison. Mamie Jeanne attendait, elle lui dit une somme, que l’homme donna sans rechigner. Puis je l’emmenais dans ma petite chambre. Nous entrâmes. Il me fixa un moment, puis sourit. Il s’assit sur le lit, m’ordonna de me déshabiller. Je m’exécutais, innocemment. Puis, toujours sous ses ordres, je le déshabillais, m’allongeais…
    Quelques temps plus tard, je ne saurais dire combien, il partit, laissant quelques pièces à coté de moi, l’air satisfait. Je me relevais, péniblement, fixant le sang sur les draps rêches du lit. Je savais déjà quoi faire de ces sous… Je me rhabillais, et c’est alors que Mamie Jeanne et Mamant entrèrent.
    « Alors Anna, tu as bien aimé ?
    - Ca fait mal Maman…
    - Ne t’en fais pas, bientôt, tu n’auras plus mal…
    - Aller viens, tout le monde t’attends pour fêter ton anniversaire. »

    Acte III : Puisque tout succombe.

    La vie continua ainsi. Moi, la petite ingénue de la maison close de l’impasse des loups, j’eus de plus en plus de succès. Et même alors que je n’étais plus si ingénue que ça, après deux ans de prostitution, j’étais toujours plus fraiche que les femmes qui m’avaient petit à petit appris toutes les ficelles du métier. Les clients qui avaient des sous, ceux à éviter… Comment leur faire plaisir de multiples façons. J’avais aussi appris à aimer faire ce métier. Et enfin, j’ai appris à passer outre le mépris de ces braves gens qui pourtant, ne pouvaient se passer de nous.
    Mais les choses ne tardèrent pas à devenir bien mauvaises pour nous. Ma mère tomba malade, et nous n’avions bien entendu pas l’argent pour la soigner. Elle ne pouvait plus travailler, et je prenais sur ma ration pour la nourrir. Bientôt, Mamie Jeanne décida qu’elle devait aller à l’hospital. Je savais assez sur ce lieu pour savoir que ce n’était rien d’autre qu’un endroit pour mourir seul, au milieu de dizaines d’autres agonisants. Et malgré toutes les larmes de mon corps, elle y alla. Je ne pouvais même pas lui rendre visite, car dès lors, Mamie Jeanne me fit encore plus travailler. Je savais bien qu’elle voulait m’empêcher d’aller la voir, et de lui apporter du réconfort. Elle disait que si j’allais là bas, moi aussi je serais malade. Une autre adolescente pris la chambre de Maman. Anita était gentille, mais je ne pus lui pardonner d’avoir été la remplaçante de ma mère, bien que ce ne soit pas de sa faute.
    Quelques mois plus tard, un homme vint rendre visite à Mamie Jeanne…

    Acte IV : Adieux

    « Anna… Viens là.
    - Oui Mamie…
    - Ne m’appelle plus Mamie, je crois que je ne le mérite pas.
    - Pourquoi ?
    - Si tu savais. Tiens, lis.
    - Moi, Violette Louard, déclare par cette présente que mon futur enfant, Anna si il nait fille, Juan si il nait garçon, de père inconnu, appartiendra à Mme Jeanne Molard. Je fais vœux de ne jamais m’opposer à ses décisions la concernant, jusqu’à tant que je pourrais payer ma dette de 500 écus. »
    - Tu comprends ?
    - Mais, Mamie…
    - Quand ta mère est tombée enceinte, je lui ais laissé deux choix. Soit aller se faire opérer, soit signé ce papier. Elle te désirait tellement. A ce jour, elle a payé 200 écus de cette dette. Mais elle vient de mourir, aujourd’hui même. Du fait de son métier, à cette heure là, elle est déjà certainement dans la fosse commune de l’hospital.
    - Nan !! Mamie Jeanne, tu aurais du me laisser la voir ! »
    Je tentais de me lever. J’étais perdue. J’appartenais à cette femme que j’avais toujours crue être une personne qui m’aimait profondément, mais désormais, j’en doutais.
    « Tu n’es plus ma mamie, je n’ai pas besoin d’être avec quelqu’un qui ne m’aime pas, je m’en vais !! »
    Mais avant que je puisse, l’homme qui quelques minutes plus tôt était en discussion avec m’attrapa, et me força à rester dans cette pièce qui m’oppressait désormais tant.
    « Assez ! Anna, assis toi ! »
    L’homme insistant derrière moi, j’obéis.
    « Maintenant que Violette est morte, c’est à toi de me rembourser ma dette. Et j’ai décidé de comment tu le feras. Désormais, tu iras travailler au Manoir des Délices. Cet homme t’y emmènera. Tu appartiendras donc au propriétaire de ce lieu, et tu feras tout ce qu’il te demande. »
    C’est alors que son visage devint moins sévère, comme j’avais l’habitude de le voir.
    « Si tu travailles bien, tu pourras certainement vite racheter ta liberté. »
    Je compris alors. C’était pour moi le moyen le plus rapide d’être tout à fait libre, comme j’avais toujours pensé l’être jusqu’à aujourd’hui.
    « Je ne te décevrais pas Mamie ! »

    Acte V : Au manoir.

    Aujourd'hui encore, je me souviens de ce jour où j'étais arrivé au manoir. Bien sûr, j'avais eu du mal à digéré cette petite trahison de Mamie Jeanne. Mais à partir du moment où j'avais compris qu'elle le faisait pour moi. Au fil du temps, je me suis rendue compte de tout ce que j'avais gagné en venant ici. Malgré tout ce qu'elle pouvait dire, Mamie Jeanne méritait que je l'appelle ainsi. Elle m'avait éloigné de la décrépitude des bas quartiers de Parie, et m'avait permit de vivre dans un confort qu'auparavant, je ne pouvais même imaginer. Bien sur, les Boldwin étaient des patrons sévères, je ne bénéficiais pas d'autant de liberté que lorsque j'étais chez Jeanne. Ou même que les délicieuses. Quand je les vois, parée de somptueuses parures, et libre d'aller où elles veulent, je rêve de devenir moi aussi une délicieuse. Je crois que les patrons ne me font pas confiance comme Mamie Jeanne le faisait. Et cependant. Si je ne faisais pas tout pour atteindre le plus haut grade du manoir, j'aurais l'impression de la trahir. Car je sens bien que ma venue ici lui a en réalité couter plus qu'autre chose. Je ne sais pas quel sacrifice elle a du faire, mais je sais que je dois tout faire pour qu'elle soit fière de moi, à l'autre bout de Paris.
    Oui, à coup sûr, je deviendrais délicieuse. Et c'est toute belle que je pourrais me présenter à elle et la remercier. Car travailler ici est génial.
    Même si je dois désormais travailler pour me faire voir des clients, je n'ai plus besoin d'attendre des heures et des heures dans le froid. Ils arrivent ici propre sur eux, ils ne puent pas l'alcool. Dans la majorité même ils sont plus courtois.
    Alors, quoi qu'il arrive, je ne regretterais pas d'être ici.

    Compléments :
    Anna est née en 1750 d’une mère catin et d’un père client de passage.
    A 14 ans, soit en 1764, elle se prostitue pour la première fois
    A 17 ans, soit en 1767, sa mère meurt d’une maladie, sans doute due à ses activités. Sa patronne, et propriétaire, la vend alors au couple Boldwin pour leur affaire naissante.
    A 20 ans, soit en 1770, et plus précisément quelques jours avant cette présentation, elle accède au très prestigieux rang de délicieuse, pour son plus grand bonheur.

    ♦ Qui es-tu vraiment ?

    Portrait moral (caractère , ...) : En un sens, on peut dire que la jeune femme n’a jamais grandi. C'est-à-dire qu’elle a tendance à se comporter comme une enfant. Mais finalement, tant mieux. Car cela a pour conséquence que la demoiselle est sans cesse enjouée et rieuse. Elle se montrera toujours amicale envers les autres filles, même si elle ne comprend absolument pas celles qui font tout pour ne pas satisfaire les clients. Car selon elle, si elles veulent partir au plus vite d’ici, c’est quand même la façon la plus simple. Bien faire son travail, gagner des sous, et enfin racheter sa liberté. Cependant, que les choses soient bien claires. Elle ne méprisera jamais ces petites rebelles de pacotilles. Non, la jeune fille est trop innocente, et ingénue, malgré tout ce qu’elle a déjà vécu, pour une telle chose. En vérité, elle l’est tellement qu’elle plaint même ces pauvres filles alors qu’elles sont punies, même si elle sait pertinemment que c’est de leur faute.
    Nous venons de dire donc qu’elle est innocente et ingénue, ce qui parait de prime d’abord complètement impossible face à ce métier qu’en plus, elle aime faire ! Mais sachez que pour elle, ceci est parfaitement normal. Elle donne son corps parce que c’est son métier. Et elle aime le donner, comme un cuisinier aime cuisiner. Ce qui donne qu’au final… Elle rougira toujours autant sur un petit compliment, ou quelques douces paroles, qu’elle ne reçoit en plus que depuis son arrivée au Manoir, par certains clients. La jeune fille est bien à des lieux d’imaginer ce que peut donner le véritable amour.
    Mais ce coté ingénu joue en sa faveur pour son travail. Il attire l’œil des clients face aux beautés fatales qui l’entourent. Et une fois le client en face d’elle, elle a tout le loisir de l’ensorceler. Car son comportement est tellement ambigüe entre cette innocence à leur de peau et son regard et son corps brulants de désirs qu’il capte l’attention des hommes. Et ceux-ci ne sont pas prêts d’oublier telle expérience, qui se renouvelle, intacte, à la première fois. Peu s’en lassent…

    Description physique : Anna n’a pas une beauté qui attire l’œil. Non, la sienne est plus discrète, plus dure à cerner. Et bien plus exotique. Non, Anna a une beauté qui une fois qu’elle est remarquée, fascine…
    C’est une jeune fille menue, qui peine à atteindre le mètre soixante. Les dures années de sa jeunesse font en plus d’elle une femme à l’air fragile. Mince, presque maigre, bien qu’ici elle mange largement à sa faim, son corps a gardé quelques traces des privations passées. Et même si celles-ci s’effacent, petit à petit, un homme aura toujours cette impression qu’il peux la casser en deux, telle une brindille. Sa silhouette est gracile. A son gout, elle manque de forme, mais elle sait bien qu’elle n’y peut pas grand-chose. Sa poitrine est menue. Ses fesses ont juste ce qu’il faut pour ne pas paraitre inexistantes. Mais qu’à cela ne tienne, elle est la meilleure quand il s’agit de faire rouler ses hanches tout en marchant fièrement.
    Anna a une peau très pâle. Encore plus pâle quand ses cheveux, noirs, épais, longs, et soyeux depuis qu’elle peut les entretenir comme il se doit, encadrent son visage. Parlons justement de ce visage. La jeune fille possède des yeux hypnotisant. D’un vert sublime. Elle jouit aussi de lèvres charnues, dont Mamie Jeanne disait qu’elles étaient faites pour donner du plaisir.
    En général, la demoiselle s’habille simplement. Une petite robe blanche, légère. Seulement… Lorsqu’elle travaille, elle se pare de bien plus belles robes, car elle doit faire honneur à la classe caractérisant le Manoir des plaisirs. Sa toilette préférée est sans nul doute cette robe bleue, soulignant comme il faut sa fine silhouette, sublimant sa peau blanche.



    ♦ Divers ...

    Liens éventuels sur le forum (amis, ennemis, famille ...) :

A voir


.

De l'autre côté de l'écran ...

.


    Prénom ou Surnom : Anna, mais si vous y tenez vous pouvez m’appelez Maku
    Sexe :Ne suis une magnifique jeune fille o/
    Age : 19 ans, bientôt 20 T_T
    Comment avez-vous connu le forum ? Top site
    Des idées ou suggestions par rapport au forum ? Nop
    Vos disponibilités pour poster: Heu… aucune idée ? Je dois attendre mon nouvel emploi du temps en fait… Et voir si j’arrive enfin à chopper du boulot aussi… Bref.
    Les 3 Mots de passe présents dans le règlement: ok by amelia



Dernière édition par Dawn Cavill le Lun 23 Jan - 11:10, édité 7 fois (Raison : Tulu tutu lulu o/)
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4355
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 28
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Jeu 19 Jan - 13:14

Merci de votre patience

Merci de votre patience
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com En ligne
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1705
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Ven 20 Jan - 14:05

Bonjour et bienvenue !!

hmmm marion quel bon choix d'avatar !!

j'ai apprécié lire ta fiche et le perso est intéressant et original !!

cela dit, il y a un ou deux détails qu'il faudrait que tu changes ou m'expliques avant ta validation :
* le manoir des délices est la maison de plaisir la plus prestigieuse de Paris. les autres maisons closes l'ont donc en horreur car elle racole toute la haute clientèle. Pourquoi ta tenancière t'y enverrait-elle puisque en étant ce que tu es, tu lui rapporterais beaucoup d'argent à elle étant donné que tu attirerais les clients ?
* ensuite, le titre de délicieuse est très dur à atteindre. Ces filles savent ce qu'elles font et ont pleinement conscience de leurs actes. C'est pourquoi elles excellent autant. Je te proposerais donc d'être une Ribaude "d'élite" si je puis dire, le temps que Adrian et moi ayons le temps de voir si tu es digne de confiance ou non car venant d'une autre maison close, ils ne t'accorderont pas la leur si facilement. Hors leurs Délicieuses sont les filles en qui ils ont une confiance aveugle.

poste après moi pour me dire ce que tu penses de tout ça Wink

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Dim 22 Jan - 11:56

Bonjour, et désolé pour cette réponse tardive.

Alors, pour le premier point : Mamie Jeanne aimait profondément Anna. Un peu comme sa petite fille en fait... C'est la mort de la mère d'Anna qui l'a fait réfléchir quand à leur situation. Les clients à l'hygiène très douteuse, et le manque d'argent dans la maison faisait que finalement, c'était très risqué pour Anna de continuer à travailler là. Bien sur, c'était le cas pour toutes les autres aussi. Mais Anna avait une chance d'espérer bien mieux, de vivre plus longtemps, et de manière bien plus confortable. La décision de Jeanne de l'envoyer au Manoir tient bien plus à une décision de grand mère aimante que de propriétaire de maison close. L'amour fait faire des choses stupides parfois après tout. Je peux rendre ceci plus clair dans mon histoire, bien entendu.

Quand au deuxième point, cela ne me dérange pas de la mettre en ribaude. Elle aura dès lors pour objectif premier d'atteindre la reconnaissance de ribaude.

Si ceci vous convient, je fais au plus tôt les modifications nécessaires dans ma fiche.

Au plaisir o/
Revenir en haut Aller en bas
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1705
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Dim 22 Jan - 19:48

il faudrait que tu le précises oui dans ce cas ^^
mais on est pas accepté au manoir aussi facilement alors explique aussi que Jeanne a du passer un accord qui arrangeait Amélia et Adrian.

pour la Ribaude c'est une bonne idée oui, nous pourrons toujours jouer plus tard le rp où l'on t'annonce ta promotion ^^

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Dim 22 Jan - 20:21

Voilà, j'ai changé son métier, et le dernier acte de son histoire. J'espère que cela vous convient, sinon, dites le moi !
Revenir en haut Aller en bas
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1705
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 2:23

ça nous va parfaitement Very Happy
en revanche, des hommes qui sentent l'alcool détrompe-toi, tu en auras Laughing

je t'ouvre les portes du manoir
Bienvenue petite chose ! au travail et que ça saute !! What a Face

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Alan Duchesne
Banquier
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 10/01/2012

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 9:50

Et bien ma foi, voila ribaude que je testerais volontiers

Bienvenu, jolie catin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4355
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 28
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 11:09

qu'est-ce que tu testerais pas toi en même temps s'pèce de vicieux è_é

bienvenue officiel :ange:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com En ligne
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 11:46

Moi je.... ferait bien...connaissance avec elle !^^ lol Je n'suis pas comme Allan...
Bienvenue en ces lieux de perdition jolie jeune femme !^^

Revenir en haut Aller en bas
Anne-Lise Salincourt
Gouvernante en chef de L. de Kerouac
avatar

Messages : 644
Date d'inscription : 07/01/2011
Localisation : Chez Loïc de Kerouac

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 11:48

rooh chouette chouette chouette un nouveau joujou !!!

*regarde son Loïc avec des yeux morts d'amour :nyu:*

bienvenue joli petit objet :slurp:
Revenir en haut Aller en bas
Loïc de Kerouac
Prévôt de Police
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 12:15

Bienvenu petit jouet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Violette Dupret
Apprentie
avatar

Messages : 1096
Date d'inscription : 29/07/2011
Age : 35

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 20:31

Elles sont toutes canons les nouvelles T__T

Je n'ai aucune chance de me faire une clientèle.


Bienvenue :welcome:

_________________
Kit by Dawn
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 22:54

Mme la patronne > Oui Madame, je me mets au travail de ce pas !

Allan > Mais messire, essayez moi quand il vous plaira.

Dawn, Edmund, Loïc > Merci pour quelques mots.

Anna Lise > Au plaisir de venir jouer avec vous alors Madame.

Violette > Il suffit de vouloir pour pouvoir ! Enfin, presque...
Revenir en haut Aller en bas
Delilah G. Andov
Délicieuse
avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Lun 23 Jan - 23:12

Bienvenue Miss Smile Donc on va pouvoir se concerter pour notre lien je présume ^^




Citation :
Hors leurs Délicieuses sont les filles en qui ils ont une confiance aveugle

Oh Madame *__* si vous saviez combien votre confiance m'honore *__*

_________________


Ma compétence ? C'est l'excellence.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Mar 24 Jan - 1:56

Bienvenue, petite chose, sache que ma porte te seras toujours ouverte pour un peu de douceur... ou de souffrance ~
N'oublie cependant jamais ta place, et nous serons de bonnes amies.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Mar 24 Jan - 9:44

Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Florimond de Plessis

avatar

Messages : 911
Date d'inscription : 18/10/2010
Localisation : En taverne ou au Manoir des Délices

MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   Mar 24 Jan - 10:54

bienvenuuuuuue \o/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anna, catin et fille de catin Ribaude - ok] @

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Epilogue :: Archives HRP-