AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Jeu 17 Mar - 9:20



.

Qui es-tu ?

.


                  ALEXANDRE SANCE
                  Jared Leto



    ♦ Quelques Précisions ...

    Age : 27 ans
    Métier : Mignon

    Particularités : il est muet de naissance



    ♦ Racontes nous ton Histoire ...

    Je ne me souviens pas de ma petite enfance. Il ne me reste que quelques images mais avec le temps je ne sais plus s’il s’agit de véritables souvenirs ou bien de simples rêves. Je vois un homme à la carrure imposante. Je vois une grande chambre, des petits soldats de plomb, un pommier dans un jardin… peu de choses en fait et à chaque fois que je tente de me rappeler cette époque révolue mon cerveau m’empêche de retrouver ces souvenirs perdus. Peut être pour me préserver, je n’en sais rien. Je ne connais même pas mon vrai nom. Celui que je porte est celui du couple qui m’a recueilli lorsque l’on m’a abandonné…parce que ça je m’en souviens.

    Je ne convenais pas à mes parents. Si mes souvenirs me font faux bond je me rappelle par contre de la douleur que j’ai toujours ressenti en leur présence. Je les dégoûtais, je leur faisais peur et ils n’ont pas pu supporter ce que j’étais. Ils m’ont laissé devant la porte d’un orphelinat de Paris, un trou à rat où les enfants mourraient dans l’indifférence générale et où il fallait se battre pour manger ou s’étendre sur une paillasse grouillante de vermine. J’avais environ quatre ans quand j’y suis arrivé et j’ai été directement la cible de toutes les attaques. Trop petit, trop pleurnichard, trop renfermé. Et surtout, c’était facile de me tabasser discrètement car aucun son ne sortait de mes lèvres. Muet comme une carpe depuis ma naissance. Une disgrâce, une honte.

    J’ai tenu trois semaines dans cet enfer. Puis je me suis enfui. Ce n’était pas bien dur de partir, j’ai simplement sauté par la fenêtre du dortoir dont le montant était branlant. Je suis sûr que personne ne m’a cherché au petit matin.

    J’ai erré pendant des semaines dans Paris, livré à moi-même. Je ne sais pas comment j’ai pu survivre mais il faut croire que les ressources d’un enfant sont bien plus importantes que ce que l’on veut nous faire croire. J’ai mangé dans les poubelles, j’ai dormi avec les chiens sous des porches et j’aurais continué ainsi pendant longtemps si je n’avais pas croisé la route de ceux qui seraient mes parents.
    Ils s’appelaient Lison et Axel Sancé. Ils venaient à Paris pour vendre sur le marché leur récolte. Je ne sais pas pourquoi ils m’ont pris avec eux. J’étais sale, malade, couvert de vermine et muet. Pas le fils idéal.
    Pourtant ils m’ont amené dans leur ferme. Ils m’ont lavé, m’ont donné un lit, un repas, puis ils ont appelé le médecin pour soigner la toux purulente qui m’aurait tué sans le traitement adéquat.
    Puis ils m’ont proposé de rester et ils m’ont donné leur nom. Comme je ne me souvenais pas du mien ils m’ont appelé Alexandre. Alexandre Sancé.

    Je me suis vite remis de ma maladie, j’ai repris du poids et des couleurs en travaillant aux champs et en mangeant à ma faim. Je peux dire que j’étais heureux.
    Pourtant je ne parlais toujours pas et j’avais des problèmes pour m’exprimer et m’ouvrir aux autres. J’étais donc renfermé et peu sociable, évitant les autres enfants comme la peste et préférant rester à la maison avec mes parents. Ceux-ci, soucieux de mon avenir, s'echinèrent à m'apprendre le peu qu'ils savaient en terme de lecture et d'ecriture. Contre toute attente, j'apprenais plutôt vite, conscient que lo'ecriture serait primordial pour que je puisse dialoguer avec le autres. A partir de ce moment je me suis toujours promené avec un morceau d’ardoise et de craie pour pouvoir me faire comprendre des autres. J'avoue aussi avoir volé l'un des missels de l'eglise du quartier afin de pouvoir lire plus souvent.
    J’étais donc un enfant solitaire; j’aimais me promener dans les champs et dessiner sur mon ardoise. Rien ne manquait pourtant à mon bonheur.

    A l’âge de quatorze ans, j’u une nouvelle preuve de la mechanceté humaine. J’étais amoureux. Elle s’appelait Mathilde, elle avait de longs cheveux blonds, des yeux noirs et de longues jambes que l’on pouvait parfois apercevoir quand elle dansait le dimanche lors des fêtes dominicales. Depuis quelques semaines je rougissais à chaque fois que l’apercevais et souffrais en silence de ne pas avoir assez de courage pour l’aborder. Je ne devais guère être discret car mon béguin a rapidement été percé à jour et j’ai cru mourir quand l’un des garçons de ma classe me dénonça auprès d’elle. Je n’oublierai jamais son éclat de rire moqueur et son regard dédaigneux. Que croyais je? Qu’elle allait venir me donner un baiser? A moi, le muet stupide?
    J’ai été profondément blessé et il m’a fallu des années pour arriver à regarder de nouveau une fille.

    A cette période, j’étais persuadé que je resterais avec mes parents jusqu’à la nuit des temps. Leur mort m’était inenvisageable. Pourtant elle arriva plus tôt que prévu. J’avais à peine seize ans. Je revenais de Paris où j’avais vendu notre dernière récolte. J’étais content de la somme obtenue et j’avais hâte d’annoncer la bonne nouvelle à mes parents.
    Puis j’ai senti une odeur de brûlé et je n’ai pu que courir quand j’ai aperçu des flammes jaillir des fenêtres de notre maison.
    Je suis entré à l’intérieur et j’ai vu ma mère couchée sur le sol. Aucune trace de mon père. Je l’ai tirée vers l’extérieur mais elle était déjà morte, intoxiquée par la fumée.
    J’ai voulu hurler mais je n’ai pas réussi et c’est en silence que j’ai regardé ma maison partir en cendre avec ma famille.

    J’ai réussi à retrouver ce qui restait de mon père et je les ai enterré sur notre terrain avant de partir. Pourquoi serais je resté?
    Je suis donc retourné dans la rue. J’ai mendié, j’ai volé, je me suis battu… une vie de misère que je pensais courte. Etant muet, personne ne voulait me donner de travail et je devais donc me débrouiller. Je finis quelques fois en prison. La bas au moins j’avais un toit au dessus de la tête et du pain deux fois par jour.

    J’étais souvent la cible de bagarres pourtant avec le temps et l’expérience j’étais devenu mefiant et je parvenais souvent à eviter les lieux et les gens dont la tête ne me revenaient pas. Presque invisible, je rasais les murs et et j'en étais presque devenu une ombre invisible. Un soir pourtant, je ne pus éviter la petite bande d'holibtius passablement émechés qui sortaient d'une taverne. J'avais déjà eu affaire àl l'un d'eux et il me reconnut. La petite bande se mit donc à chahuter l'imbécile de muet que j'étais et peu à peu les choses s'envenièmèrent. Excédé, mon poing finit par rencontrer la mâchoire de l'un d'entre eux. L’os se brisa sous mes doigts et quelques jours plus tard je tombais dans une embuscade de représailles. Ils étaient trop nombreux et je ne pus résister bien longtemps. Je ne sais pas trop comment je réussis me sauver mais je finis par m’écrouler plus loin, sanglant, brisé de toute part. J’étais top amoché pour me relever et je me voyais déjà mourir dans cette rue crasseuse quand un bruit de sabots sonna à mes oreilles. Sans m’en apercevoir j’étais tombé au beau milieu de la chaussée et j’avais failli être piétiné par un cheval.
    Le cavalier descendit et bizarrement il ne m’invectiva ni ne me rossa. Il me releva même et m’installa sur l'animal.

    Ce jour là, je fis donc la connaissance d’Adrian Boldwin. Je ne lui ai jamais vraiment demandé pourquoi il m’avait ramassé ce jour là. De toute façon, je ne lui demande pas grand-chose. Peut être a-t-il eu pitié parce que je ne pense pas qu’il ait pu soupçonner mon potentiel sous la couche de crasse qui me recouvrait.

    Je fus donc lavé, soigné, nourri et c’est tout naturellement que je restais au manoir. Ici j’avais un toit, un lit et de quoi manger. En retour, je devais juste faire ce que l’on me disais de faire. J’avais donc trouvé un travail. Etre muet au manoir n’était pas vraiment un inconvénient puisque dans ce que l’on me demandait de faire, la parole avait peu d’importance.
    Je découvris avec stupéfaction que je plaisais aux femmes. Elles me faisaient souvent demander et j’eu rapidement des clientes régulières que je devais satisfaire. Si au départ mon inexpérience joua en ma défaveur j’obtins rapidement mes galons.
    Je suis donc devenu ce que l’on nomme ici un « mignon ». Je joue aux jeux auxquelles veulent jouer ces dames et elles me payent en retour. Parfois ce sont des messieurs et si au début j’ai été horrifié de ce genre de pratiques j’ai fini par aussi m’y habituer. En fait, je crois que je me fiche de la tête ou du sexe du client puisque le sexe en lui-même ne m’attire pas spécialement. Je ne trouve pas cela sale mais ce n’est pas pour autant une avalanche de sensations délicieuses. Mes clientes sont contentes, je le suis donc aussi, rien de plus. J’avoue que je préfèrerais parfois m’occuper du jardin du manoir mais jamais je n’oserais en parler à Adrian ou à sa femme. Ils ont eu la bonté de m’accueillir et ne me regardent pas avec dégout. Pour cela, je me couperais les deux bras et les jambes pour eux s’il le fallait.


    ♦ Qui es-tu vraiment ?

    Portrait moral (caractère , ...) :

    Ma vie chaotique a fait de moi ce que je suis à présent. J’ai du apprendre à être débrouillard, à ne compter que sur moi même et à ne faire confiance en personne. Si aujourd’hui mon existence est complètement différente je n’arrive pas à gommer toutes ces années d’errance. Je suis un solitaire dans le manoir. Personne ici ne me reproche mon infirmité mais la barrière de la parole m’empêche tout de même de communiquer avec les autres. Il m’est impossible de tenir une conversation et cette frustration me rend parfois irascible. Tout le monde a tendance à croire que si je suis muet je suis aussi diminué mentalement. Je suis pourtant aussi inelligent qu’eux et parfois je me sens infiniment supérieur à certains clients qui ne pensent pas plus loin que leur portefeuille et que leur queue.
    Je vends mon corps pour avoir le droit de rester ici et je dois avouer que je ne pensais pas gagner ma vie ainsi. Je ne suis pas ce qu’on peut appeller un amoureux du sexe. Quand une cliente exprime son extase dans mes bras, j’en suis presque surpris. A croire que je sais donner du plaisir sans en éprouver vraiment moi même. C’est plaisant quand la dame est avenante mais je n’en ressors jamais vraiment chamboulé.J’ai pensé que peut être je préférais les hommes mais avec eux c’est la même chose. Je me sens différent et ça me perturbe. Alors je suis souvent seul, je fuis les autres habitants des lieux car c’est trop difficile pour mois de m’intégrer. Des années d’exclusion m’ont rendu presque associal. Avant d’arriver ici j’avais une piètre opinion du genre humain mais ma rencontre avec Adrian Boldwin m’a rendu la foi. Il m’a donné une autre chance, il m’a sauvé la vie. Il ne le sait pas mais en me rendant ma dignité il a fait de moi le plus acharné de ses employés. Je lui rapporte beaucoup d’argent et en echange j’ai une maison. Un echange de bons procédés qui nous satisfait tous les deux.
    Je me sens pourtant un peu seul parfois. Les autres employés aiment passer du temps entre eux mais je ne sais pas me joindre à eux. Je passe donc mon temps dans ma chambre à dessiner sur toutes les surfaces qui me tombent sous la main. En economisant un peu j’ai pu m’acheter quelques tubes de peinture et une toile. J’aime lire également et me sers copieusement dans la bibliothèque du manoir.
    Je me sens donc un peu à part dans ce lieu de plaisirs. Peut être que le temps m’aidera à mieux m’intégrer.


    Description physique :

    Avant d’arriver au manoir, je n’avais plus croisé mon reflet dans un miroir depuis des années? Quand on survit dans la rue, on a d’autres soucis que de soucier de son apparence. Le jour de mon entrée dans ma nouvelle vie, quelle ne fut ma surprise de découvrir un être sale et hirsute, trop maigre et couvert de poux. Je faisais vraiment peur à voir, mois qui avais encore en tête l’image de l’adolescent que j’avais été autrefois.
    Il fallut plusieurs heures, des litres d’eau et de savon pour me redonner figure humaine et plusieurs mois de bons traitements m’ont redonné ma dignité d’être humain. Ma grande carcasse s’est remplumée et j’ai repris des couleurs. Plus de poux, des vêtements décents et un bain presque quotidien... je vous assure que ça change un homme.
    Maintenant je ne me fais plus peur en me regardant dans la glace. Je plais même aux clientes du manoir. Si elles m’avaient vu avant mon arrivée ici elles auraient été moins pressées à me reclamer.
    N’ayant pas connu mes parents je me prends parfois à observer les innombrables clients du manoir à la recherche d’un trait qui pourrait être commun avec moi mais je sais bien que je me leurre. Jamais je ne saurai qui je suis. Jamais je ne saurai si mes yeux bleus me viennent de ma mère ou mes cheveux bruns et indisciplinés de mon père. De toute façon, ils m’ont abandonné il y a bien longtemps. Ce n’est pas maintenant qu’ils se jetteraient à mon cou.



    ♦ Divers ...

    Liens éventuels sur le forum (amis, ennemis, famille ...) :
    Adrian Boldwin : c'est lui qui l'a recueilli à moitié mort il y a presque dix ans. Il l'a sorti de la rue et lui voue une reconnaissance sans borne.
    Amelia Boldwin : elle est la femme d'Adrian donc il éprouve à son égard le plus grand des respects.
    Dawn Cavill : la seule avec qui il se sente à l'aise en ces lieux. Si au début elle l'agassait à essayer de lui bouger les fesses pour qu'il s'ouvre à la vie, elle est devenue très importante pour lui.



.

De l'autre côté de l'écran ...

.


    Prénom ou Surnom : Lolo
    Sexe : f
    Age : 25 ans
    Comment avez-vous connu le forum ? Grâce à une pub sur un autre forum où je joue un personnage
    Des idées ou suggestions par rapport au forum ? pas pour l'instant
    Vos disponibilités pour poster: régulière
    Les 3 Mots de passe présents dans le règlement: Ok by Dawn




Dernière édition par Alexandre Sancé le Lun 21 Mar - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4366
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 28
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Lun 21 Mar - 16:33

nyaaaaaaaaaaaaaaaaa mon Alexandre !!!!!!!!!!! :nyu:

hum bon ^^
Alors il y a quelques petites choses à modifier.
* tout d'abord, la chapeau haute-forme n'existe pas encore à cette époque. Petit détail, mais important pour le contexte historique.
* ensuite, comme je l'ai précisé dans le PV, le fait d'être muet était un VRAI handicape. Jamais Alexandre n'aurait été accepté à l'école puisque la société devait le considérer comme une tare. Puis les pauvres avaient très rarement la chance de recevoir un enseignement.
* pour finir, tu dis qu'il devient une bête de combat, nerveux et agressif mais dans le pv il est de nature calme et douce. Je comprends que la vie dans la rue aie pu le faire devenir ainsi mais alors précise que son arrivée au manoir l'a changé. Qu'il est devenu plus posé peut-être. Alexandre ne cherche pas les ennuis il les évite.

Mis à part ça jolie plume ! Poste après moi quand les modifications sont faites et je t'ouvrirai les portes du manoir cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Lun 21 Mar - 17:15

Voilou. Je crois que tout a été modifié. J'espère que tout est Ok, sinon ne te gêne pas pour m'en faire la remarque.
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4366
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 28
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Lun 21 Mar - 17:25

Tout me semble bon ^^
Si tu as des questions quant au PV n'hésite pas à me les poser ma boite mp est ouverte !!!

Bienvenue dans mon enfer mon cher...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Anne-Lise Salincourt
Gouvernante en chef de L. de Kerouac
avatar

Messages : 646
Date d'inscription : 07/01/2011
Localisation : Chez Loïc de Kerouac

MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Lun 21 Mar - 17:46

ooooooooooooooooh le joli mignon !!!!!!!!
bienvenu appéticente chose que vous êtes.

Loïc et celui-là je peux l'avoir ??? hein ?? dites dites dites !!!! :slurp:
Revenir en haut Aller en bas
Florimond de Plessis

avatar

Messages : 916
Date d'inscription : 18/10/2010
Localisation : En taverne ou au Manoir des Délices

MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Lun 21 Mar - 17:56

roooh mais couchée la nympho !!! non mais Loïc tiens la un peu ta gouvernante XD

bienvenue parmis nous cher ami.
peut-être nous croiserons nous ! Cela dit ne vous en faites pas vos fesses sont à l'abri avec moi je n'ai de goût que pour les femmes :ange:
Revenir en haut Aller en bas
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1709
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Mar 22 Mar - 9:10

Oh joli petit Alexandre ! Bienvenue entre nos murs.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Loïc de Kerouac
Prévôt de Police
avatar

Messages : 241
Date d'inscription : 17/10/2010

MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Mar 22 Mar - 16:04

Bienvenu mon cher

Anne Lise...

Va pleurer

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4366
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 28
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Mar 22 Mar - 16:14

oooh bah non Lolo pleure pas xD

Anne Lise s'pèce de méchante !!!
tu devrais écouter Florimond et la tenir en lesse lol
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   Mer 23 Mar - 8:44

Bonjour à tous et merci pour votre accueil. J'ai hâte de jouer sur ce forum. Donc, si l'envie vous prend de croiser mon chemin en ces lieux, ma boite à MP est grande ouverte.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @   

Revenir en haut Aller en bas
 

Alexandre Sancé (Mignon - Ok) @

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Epilogue :: Archives HRP-