AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Evangeline de St. Ange ♣

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Evangeline de St. Ange

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/09/2016

MessageSujet: Evangeline de St. Ange ♣    Ven 23 Sep - 15:49


Qui êtes vous



feat (Jenna Coleman)


Nom: de St. Ange
Prénom: Evangeline
Âge: 22 ans
Métier: Rentière? A réfléchir en fait... Non, trempeuse de biscuits!


Particularités: Une tache de naissance en forme de papillon stylisé dans le dos, omoplate gauche.



Votre Histoire

Il est des existences qui prennent tout leur sens à la suite d'un événement extraordinaire. J'ai toujours pensé que la mienne était ce qu'elle était et qu'il n'en serait pas autrement. C'est là pourquoi j'ai toujours décidé d'en profiter et de l'apprécier telle qu'elle était. On ne pouvait de toute manière pas la changer... Pas en un claquement de doigt. La magie n'existait pas ni les idylles romantiques... Les beaux cavaliers venant s'emparer des cœurs montés sur leur grand destrier blanc.

Je suis née servante, de parents domestiques. Rien de dégradant là-dedans... Mes parents étaient aimants à mon égard et aimés de leur patron, un vicomte administrant son vicomté d'une main de maître, ferme mais juste. J'étais leur seule enfant, peut-être était-ce là le drame de leur vie, eux qui rêvaient d'une famille nombreuse. Heureusement, le nom de père ne mourrait pas à mon mariage, puisque son frère avait déjà deux fils dont un en passe de se marier. Mais là n'est qu'un petit détail dans mon histoire.

Mon enfance fut une bouffée de bonheur et d'air frais - parfois glacial dans notre petite contrée. J'ai grandi sans connaître de drames. Bien que je sois enfant unique, je me trouvais entourée de bien des nombreuses têtes blondes, dont le fils de notre vicomte, qui m'apprit à lire en même temps que lui. J'avais aussi pour amis le fils du boulanger, la fille de la cuisinière, les enfants du bûcheron... J'en oublie probablement. Maman m'apprit son métier, laver, cuisiner... Et papa me fit découvrir une partie de son travail aussi. S'occuper des chevaux, tailler des branches... Oui, j'étais une demoiselle qui aimait apprendre des choses bien loin de son état.

Mais bien vite, je devins la suivante de madame l'épouse du vicomte. Je commençais assez jeune à la suivre partout au château et dans ses déplacements, courts ou longs, la coiffant, l'habillant, la maquillant, prenant soin d'elle avec bienveillance. Elle me rendit au centuple mes bons services, faisant de moi une femme du monde... A mon niveau bien entendu. Instruite, sachant tenir une discussion de qualité, se tenir et s'habiller pour attirer les regards avec élégance... Elle disait que cela me servirait dans ma vie. Je n'avais alors que 15 ans. Mon travail n'était alors plus un travail mais une passion, d'autant que j'étais, selon les dires de madame, bien plus une confidente qu'une servante.

Pendant plusieurs années, je continuais, tout en prenant soin de mes parents vieillissants. Je gardais aussi mes amis, demeurais présente pour eux... Et savais profiter de la vie. Je devenais aussi, sans vraiment m'en rendre compte, une femme avec tous les attributs nécessaires. On ne se rend compte qu'on vieillit que lorsque le regard des autres change. Dans sa tête, je demeurais une enfant... Une jeune fille tout du moins, ne remarquant pas que les jeunes hommes portaient sur elle des regards quelques peu différents. Ce fut Madame qui me le fit remarquer la première et je la regardai d'un air ahuri qui la fit rire. Des prétendants, les nommait-elle. Je n'en avais que peu à faire d'eux, ma vie me convenait .

Jusqu'au jour où, alors que j'avais 17 ans, lors d'un déplacement de Madame chez dans un comté voisin, nous rencontrâmes monsieur le comte, homme d'une cinquantaine d'années, ventripotent et malade quoi que charmant... Et de son deuxième fils, Augustin de St. Ange. La suite se passa comme dans ces romances des temps anciens... Monsieur Augustin me fit sa cour, discrète et secrète vue nos différentes positions, mais sans que je vois venir quoi que ce soit. Il me fallut l'intervention de Madame pour m'en rendre compte. Augustin décida de se faire mon prétendant alors que je n'avais aucun titre de noblesse. Cela l'importait peu... D'autant que j'avais, quant à moi, les recommandations de Madame. Cela demeura toutefois caché aux yeux du monde qui ne comprendrait guère un tel attrait pour une femme sans titre, sans dote, sans valeur en fin de compte.

Pendant plusieurs années, nous jouâmes au chat et à la souris en toute simplicité. Nous partageâmes une longue correspondance des plus explicites. Madame m'aida à tourner des phrases et utiliser des termes dont je ne savais rien. Elle se félicitait étonnement que sa suivante soit ainsi appréciée par un futur comte... Enfin, non, Augustin n'aurait pas du l'être à l'époque. Mais les choses étant ce qu'elles sont... Son frère mourut, le mettant en ligne droite à la succession de son père de plus en plus malade.

Plus le temps passait, plus l'envie de m'épouser tiraillait Augustin, cela pouvait se voir, se sentir. Il savait que cela ne pouvait se faire au grand jour, mais l'amour n'avait-il pas de règles si ce n'étaient celles du coeur. Là était son credo au point qu'il était décidé à demander ma main à mon père, se doutant que celui-ci refuserait... Ou accepterait? Il n'en savait rien, en fin de compte, mais n'osait me l'avouer.

Les événements prirent de l'ampleur quand lors d'une nuit d'hiver, l'année de mes 20 ans, le comte mourut dans son lit. Son fils aîné devenait alors le nouveau comte. Augustin gagnait alors un titre de noblesse, des droits mais aussi et surtout des devoirs. Mais au fond de lui, il comptait bien faire usage de ses nouveaux droits pour me faire entrer officiellement dans sa famille. Or, lorsqu'il demanda à mon père ma main, car les choses devaient se faire dans les règles de l'art, il fut étonné d'apprendre que premièrement, celui-ci acceptait sans retenue, la seule chose qu'il demandait était que cela se fisse dans le secret, pour ne pas rabaisser le rang d'un noble d'une aussi grande noblesse, selon ses propres termes. Cela m'attristait quelques peu... Toutefois, les personnes les plus importantes à nos yeux furent présentes à notre mariage - mes parents, Madame et Monsieur le vicomte et leur fils, deux de mes amis d'enfance ainsi que le frère cadet d'Augustin, seul au courant de notre amour dans sa famille - dans une petite chapelle à quelques distances de notre future résidence.

Le mariage eut lieu, l'année de mes 20 ans, Augustin en avait déjà 24. Unis devant Dieu, je devins alors madame la comtesse de St. Ange quoi que cela ne s'affichasse pas sur tous les murs. Le rêve d'une servante devint réalité, alors que ce n'était pas mon rêve. Le seul rêve que j'avais, c'était d'épouser l'homme que j'aimais. Par bonheur, c'était également le cas.

Nous formâmes un couple on ne peut plus heureux pendant une belle... Et bien trop courte année. Notre seule tristesse... Je ne tombai pas enceinte. Mais cela pouvait prendre plus de temps, je le savais que trop bien. Mon arrivée n'était advenue que trois ans après le mariage de mes parents. Peut-être étais-je comme mère. Cela aurait pu se découvrir... Si pas une nuit, très belle, très claire, sans nuage, sans pluie... Le cheval de mon aimé ne s'était pas emballé. Je me souviendrai toujours de cette porte de notre chambre ouverte à la volée pour voir entrer un homme qui n'était pas mon époux, mais bel et bien épouvanté. Monsieur le comte est mort. Voilà ce que l'infortuné ce cessait de répéter...

Je ne compris pas ce que le pauvre homme était en train de me raconter, je n'arrivai pas à assimiler les mots qui me parvenaient comme dans un mauvais rêve. C'était pourtant la dure et cruelle réalité, jeune femme et déjà veuve, tel était mon rang à présent. Plus de comtesse... Juste une épouse éplorée. A l'enterrement de mon aimé, je compris bien vite que mon existence dans la demeure de notre amour ne serait plus possible. Le nouveau comte, son jeune frère, tolérait certes ma présence, il ne m'avait jamais détesté. Mais je ne pouvais plus demeurer dans cette demeure que j'avais appelé maison. C'en était terminée de cette vie. Par bonheur dans mon malheur, Augustin avait prévu les choses et bien. Comme si malgré son jeune âge, il avait tout prévu si sa mort devait advenir. Il avait placé de côté un pécule pour la comtesse déchue que j'étais, un pécule plutôt correct pour ne pas dire conséquent. Il avait également prévu pour moi une demeure à Paris. Il voulait que ma vie soit la plus belle possible... Sans lui, elle ne serait plus jamais la même, je le savais. Mais il avait vraiment cherché à faire de mon veuvage une vie plus agréable que je ne le pensais. Cependant, pendant un temps, je songeai ne pas utiliser cette générosité.

Je pensai d'abord au couvent, y trouverai-je peut-être le repos de mon esprit tourmenté par une telle tragédie. Mes parents et amis me firent cependant très vite comprendre que là ne pouvait être le destin d'une femme telle que moi, si vive, enjouée, aimant le monde et la vie. Je ne pouvais me terrer, fusse dans la prière. Je devais m'ouvrir et garder mon coeur et mon âme eux aussi ouverts aux expériences de la vie, offrir mon expérience et ma gentillesse à qui voudrait la partager. Ce fut pourquoi je montai à Paris pour y entamer ma nouvelle vie. Comme mon aimé l'avait préparé! Le nouveau comte me laissa qui plus est partir avec tout ce qui avait été à moi pendant cette trop courte année en tant que comtesse. Mes tenues, mes bijoux... Quelques richesses dont une servante n'aurait pu rêver mais qui faisait de moi une femme aisée et un tant soit peu libre de vivre sans avoir de comptes à rendre à un homme. Je savais gérer un ménage et l'argent

Je décidais d'acceuillir le "beau monde de Paris" chez moi au sein d'un salon de discussion, tellement à la mode. Cet endroit où les femmes et parfois les hommes du monde pouvaient venir, discuter autour d'un thé ou d'un cognac, changer le monde le temps de l'échange de quelques paroles. Très vite, je fus la première surprise de voir la réussite de cette entreprise. Personne ne me connaissait vraiment mais apparemment, mon caractère faisait merveille. La seule chose qu'on savait de moi était que mon veuvage et ma richesse.

Ce fut là, alors que je participais, en bonne tenancière, à l'échange du moment, que j'entendis parler pour la première fois du Manoir. Un tel lieu de débauche me fit sursauter. Au fond de moi, mes croyances hurlèrent au démon... Comment un tel endroit pouvait-il exister? Les gens en avaient-ils vraiment besoin? Cela dépassaient même ma compréhension, moi qui croyait en l'amour comme une expression du divin.

Je me garde bien encore à ce jour d'approcher ce lieu... Mais quelque chose me dit que cela ne saurait durer. Je ne vais surement pas m'y rendre de mon propre chef, n'y voyant rien à y faire, sachant ne rien y trouver de bon pour moi... Mais cela ne fait aucun doute que si je rencontrais quelque personne y travaillant ou souffrant de ce lieu, je ne pourrais que lui apporter tout le réconfort dont je suis capable.




Qui es-tu vraiment ?

► Portrait moral (caractère , ...) : Evangeline n'a pas vraiment connu le malheur dans sa vie. Son existence c'est écoulée avec toute la douceur, le calme et la fraîcheur du lac auprès duquel elle a grandi. Enfant joyeuse, tendre et aimante, elle n'a jamais montré de cruauté ou de dureté. Tout au plus une immense détermination qui l'a toujours poussée à se dépasser dans tout ce qu'elle entreprenait. Ainsi, elle s'est faite remarquée comme étant la petite boule d'énergie du palais où elle vivait. Rayonnante d'une joie de vie communicative et infatigable, la jeune servante s'est toujours fait remarquée par son envie de bien faire, mais aussi d'apaiser les tensions, de régler les conflits...
Si on peut lui attribuer un défaut, un vrai, un vilain pas beau, c'est surement d'être un peu trop vive dans ce qu'elle fait, au risque d'en devenir un tantinet maladroite. Et quand je dis un tantinet, je devrais dire un "gros tinet"... Le gâteau d'anniversaire de Jacques, son meilleur ami d'enfance, s'en souvient encore, lorsqu'il est allé embrasser le parquet.
En parlant de gâteau... Evy est aussi une gourmande, une vraie, une qui ne s'en cache pas et qui aime ça. la nourriture est une véritable passion pour elle. Mais elle n'en abuse pas pour autant, ce qu'elle aime, c'est la savourer, s'en délecter. Une gourmande qui se respecte!
Evangeline a découvert ce que la vie avait de plus dramatique, de plus injuste, lorsqu'elle lui a prit l'homme de sa vie, le seul et unique être que son coeur, son corps et son âme n'aient jamais aimé. Elle n'en est pas devenue pour autant aigrie ou renfermée. Elle a juste fermé son coeur à un autre amour tel que celui-là lorsque Augustin de St. Ange a trouvé la mort par accident.
Élevée dans la religion et très pieuse de nature, Evangeline a toujours porté une importance primordiale à la prière. C'est elle qui lui a permis de supporter la mort de son aimé, elle y a trouvé un refuge et un réconfort. Elle a même un temps songé à entrer dans les ordres. Mais certains de ses proches lui ont bien fait entendre qu'elle aimait trop la vie pour se cloîtrer dans un couvent. Et qu'elle pouvait trouver d'autre moyens de faire du bien dans le monde que d'uniquement prier pour ceux qui en ont besoin.


► Description physique : Il n'y a que peu à dire de cette bouille toute ronde au visage jovial et souriant... Cela la définit plutôt bien, en fin de compte et nous pourrions en rester là. Mais en fin de compte, elle est tellement plus que ça. C'est une demoiselle plutôt jolie pour qui sait y regarder de près. Elle n'a jamais vraiment eu besoin de se mettre en valeur, elle ne l'a jamais vraiment recherché. Mais c'est son côté naturel qui a tout de suite attiré les regards dès sa maturité. Déjà petite, on la trouvait belle, cette beauté n'était pas de celle qui explose au visage du premier venue mais qui se diffuse lentement, naturellement. Un sourire radieux, des yeux rieurs d'une teinte noisette certes sobre mais étincelant de mille feux sous un rayon de soleil couchant... Et ce visage lunaire, lumineux... Le tout entouré de longs cheveux châtains foncés légèrement bouclés qu'elle remonte souvent en un chignon sophistiqué.  
Elle est demeurée petite malgré les années, elle ne fait aujourd'hui qu'un petit 1m55, mais cela ne l'empêche pas de soulever des montagnes lorsque cela s'avère nécessaire. Elle ne semble pas très forte, plutôt fluette, mais sait en imposer quand cela s'avère nécessaire. D'un ton de voix ferme, elle pourra en faire des miracles.


► Divers : (liens éventuels sur le forum : famille, ennemis, amis, etc.) Je ne pense pas en avoir pour le moment, je suis fraîchement débarquée à Paris.



De l'autre côté de l'écran...


Prénom ou surnom : Missfantasy
Âge : 31 ans
Sexe : demoiselle
Comment avez-vous connu le forum ? : Grâce à un partenariat sur un autre fofo
Des suggestions vis-à-vis du forum ?
Vos disponibilités pour poster : autant que faire se peut et plus encore  geek
Mots de passe X3: ok





Dernière édition par Evangeline de St. Ange le Ven 7 Oct - 15:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1711
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Mer 28 Sep - 0:00

je m'occupe de ta fiche dès demain Very Happy (enfin ce soir car il est 2h du mat' :ange: )

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1711
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Lun 10 Oct - 1:37

tout est parfait ! si tu as besoin de quoique ce soit nos boites à mp sont ouvertes ^^
bienvenue et bon jeu !
n'hésite pas à te rendre dans le coin des habitations afin de demander que l'on t'ouvre un chez toi ou un salon mondain ^^

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4382
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 29
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Lun 10 Oct - 21:29

bienvenue !!!!!!!!!!! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Florimond de Plessis

avatar

Messages : 919
Date d'inscription : 18/10/2010
Localisation : En taverne ou au Manoir des Délices

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Mar 11 Oct - 20:54

Bienvenue au Manoir !
C'est la nana qui joue dans Victoria non ? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline de St. Ange

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/09/2016

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Ven 14 Oct - 18:31

Merci beaucoup à vous tous pour vos messages Smile et oui Florimont c'est bien Victoria Wink même si pour moi elle demeura éternellement Clara Oswald, la fille impossible Smile
Revenir en haut Aller en bas
Milo Devilliers

avatar

Messages : 52
Date d'inscription : 06/04/2016
Localisation : Manoir des Délices

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Ven 14 Oct - 23:57

Je sais pas qui c'est Clara Oswald '-'

Bienvenue ici Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ezel Olven
Mercenaire/Assassin
avatar

Messages : 2546
Date d'inscription : 03/01/2012

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Sam 15 Oct - 9:49

Bienvenue la miss !
Faut que je t'envoie Californication (de son prénom Andrew) si tu cherches un premier RP Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline de St. Ange

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/09/2016

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Sam 15 Oct - 10:27

Avec plaisir Smile
Revenir en haut Aller en bas
Ezel Olven
Mercenaire/Assassin
avatar

Messages : 2546
Date d'inscription : 03/01/2012

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Sam 15 Oct - 11:49

Je t'envoie un MP dans la journée une fois que j'ai trouvé une tite base de rencontre !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Juliet Abbott

avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 03/08/2016

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Sam 15 Oct - 12:01

Bienvenue parmi nous jeune fille

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Evangeline de St. Ange

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/09/2016

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Sam 15 Oct - 12:04

Merci beaucoup madame Smile
Revenir en haut Aller en bas
Oliver Caron
Modérateur
avatar

Messages : 523
Date d'inscription : 10/11/2011
Age : 29

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Sam 15 Oct - 15:05

Bienvenue charmante demoiselle, peut être nous croiserons nous à présent que je vais à nouveau pouvoir arpenter les rues de la capitale librement ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1711
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Lun 17 Oct - 23:19

bon séjour parmi nous ! Very Happy en espérant qu'il sera long et plein de rp What a Face

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Evangeline de St. Ange

avatar

Messages : 8
Date d'inscription : 23/09/2016

MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    Dim 23 Oct - 13:45

Avec plaisir cher monsieur, merci beaucoup gente dame!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Evangeline de St. Ange ♣    

Revenir en haut Aller en bas
 

Evangeline de St. Ange ♣

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Prologue :: Les fiches validées :: Habitants & Habitantes-