AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Arthur de Vendôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthur de Vendôme

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 25/12/2015

MessageSujet: Arthur de Vendôme   Ven 25 Déc - 19:53


Qui êtes vous



feat Bradley James


Nom:de Vendôme
Prénom: Arthur
Âge: 26 ans
Métier: Aristocrate


Particularités: Une cicatrice le long du genou gauche, faite en tombant d'un arbre quand il était enfant, un grain de beauté particulier sur l'épaule droite.



Votre Histoire

Bien que les racines de sa famille plongent profondément dans la terre de France, Arthur n'y est pas né, mais a vu le jour de l'autre côté de l'océan, dans le vaste et lointain Nouveau Monde que constituent les Amériques. C'est son grand-père qui, le premier, avait commencé à voyager régulièrement par-delà l'océan, pour y accroître la fortune et donc le prestige des de Vendôme, mais c'est le père du jeune homme qui, après une dispute avec son géniteur, s'établit définitivement aux Amériques, à Boston plus précisément, se lançant dans un prospère commerce de tissu, qu'il dénichait, provenant des quatre coins du monde, pour les revendre aux plus riches en empochant un joli bénéfice.

Arthur, cadet de la fratrie de cinq enfants qu'eut ce noble marchand avec une femme aimante, fut donc loin de grandir dans la pauvreté. Outre ses frères, il avait également pour compagnie dans sa jeunesse sa cousine, Dawn, la fille de sa tante maternelle, laquelle avait fuis au près de son frère après être tombée amoureuse d'un homme pauvre et de basse extraction, ce que le grand-père d'Arthur, qui espérait la fiancer à un duc, un comte ou pourquoi pas un prince, sinon à un richissime marchand, ne pouvait tolérer. Le père du jeune homme, heureusement, fut bien plus ouvert, et accueillit le couple avec plaisir, associant son beau-frère à son commerce de tissus, qui n'en fut par la suite que plus florissant.

De sa tante, Arthur ne garde guère de souvenir, puisqu'elle périt, hélas, en donnant naissance à cette fameuse cousine, alors qu'il n'avait lui-même que trois ans à peine. Une perte qui endeuilla toute la famille, surtout les plus vieux qui avaient plus eut le temps de la connaître, mais fut heureusement compensée par l'adorable petite fille née du creux de ses reins. Arthur était peut-être le plus proche d'elle, car après tout ils n'avaient que trois ans de différence, une proximité qu'il exprimait d'une manière toute personnelle puisqu'elle était faite en grande partie de chamaillerie et de mille et un tours qu'il trouvait à lui faire.

Cela cachait néanmoins une profonde affection, qui ne se démentit pas avec le temps, au contraire. Pour lui, Dawn était véritablement intégrée à sa fratrie, au même titre que la brochette de frères à laquelle il avait droit, et cela ne changea pas, même quand, prenant des années, ils furent séparés par les barrières de l'éducation, nécessairement différente entre les hommes et les femmes. Une chose que Dawn avait du mal à accepter, et sur laquelle Arthur ne manqua d'ailleurs jamais de la taquiner, tout en se donnant, de son côté, à fond dans l'apprentissage de tout ce qu'on lui offrait, particulièrement dans ce qui lui permettait de se dépenser, comme l'équitation, la boxe ou l'escrime.

D'ailleurs, quand sa cousine commença à grandir, et à attirer le regard des hommes, dont plus d'un n'hésitait pas à se faire son soupirant potentiel, il ne manqua pas, aidé de ses frères, de partager son savoir avec elle. Après tout, le Nouveau Monde n'était pas aussi policé que l'Ancien sur tous les points, et d'aucuns auraient peut-être pu avoir l'idée, après avoir été repoussé en tant que soupirant, de tenter un rapt, ou Dieu savait quoi encore ! Ils apprirent donc à la jeune femme à se battre, à se défendre, avec une épée mais aussi à mains nues, tout comme ils partagèrent leur savoir de l'équitation et de mille autres choses.

Néanmoins, même si elle était pour lui aussi proche qu'une sœur, et qu'il était de fait heureux de ces leçons volées, données dans le dos de leurs parents et des adultes sensés veillés sur eux – et sur le comportement de sa cousine par la même occasion – qui étaient une occasion de plus de passer du temps tous ensemble, avec ses frères et elle, Arthur ne pouvait nier à part lui qu'il commençait, lui aussi, à trouver très attirante sa belle cousine, qu'il admirait pour sa vivacité et son esprit autant que pour sa beauté, d'ailleurs. En comparaison de cette belle amazone, comment trouver charmante les petites choses gracieuse qu'il croisait la plupart du temps ?

Malheureusement pour lui, toutefois, Arthur, s'il fini par se connaître assez bien pour reconnaître qu'il avait de réels sentiments pour sa cousine, n'eut jamais l'occasion d'essayer de les pousser plus loin. En effet, avant qu'il ne puisse l'envisager, un événement tragique devait frapper la petite famille de Vendôme. S'il avait su, le jeune homme aurait sans doute laissé un soupirant l'emmener en sécurité, au lieu d'inventer, avec elle et ses frères, mille et une ruses et mille et un tours pour décourager ou faire fuir la foule des prétendants !

Mais il ne l'avait pas fait, et, au contraire, avait avec ses frères accepté de nourrir les désirs de liberté de la jeune femme, jusqu'à, finalement, l'emmener dans une fête en cachette de leurs pères respectifs. Dans la confiance de leur jeunesse, ils étaient persuadés que les deux « vieux » s'inquiétaient pour rien, et que de toute façon, à eux six, ils étaient largement capables de se protéger, et de protéger la vertu de Dawn, si besoin était. Ah, si seulement ils avaient pu écouter leurs aînés, au lieu de n'en faire qu'à leur tête ! Combien les choses auraient-elles pu être différentes, par la suite...

Hélas, ils ne le firent point non plus, et si, au début, tout se passa bien, Arthur étant en vérité éblouit par les danses dont la jeune femme fini par gratifier l'assistance, lui compris, cela fini par changer. C'était de leur faute à tous les cinq, de sa faute à lui, bien sûr. Lorsque tout avait été fini, quand le temps de rentré était venu, ils avaient laissé la belle seule le temps d'aller chercher les montures. Pourtant, ils auraient très bien pu laisser l'un d'entre eux au près d'elle, Arthur lui-même aurait dû se proposer de rester à son côté. Mais ils ne le firent point, et le jeune homme, comme ses frères, laissa en toute confiance sa cousine seule quelques instants.

Ils pensaient la retrouvé quelques minutes plus tard.

En fait, elle disparu pour toujours.

Lorsque Arthur et ses frères revinrent, ils ne purent remettre la main sur Dawn. Pensant d'abord à une farce de sa part, ou alors qu'elle était retourné danser sans eux, la fratrie commença bien vite à paniqué quand il devint manifeste qu'on ne la trouvait nulle part. Ils retournèrent toute la fête, tous les environs, et n'hésitèrent pas à secouer les potentiels témoins, mais rien n'y fit, malheureusement. Quelques uns prétendirent bien avoir vu la jeune femme parler avec un homme, mais ils furent incapable de dire ce qui était arrivé ensuite, et de l'homme, on ne trouva pas trace.

Bien entendu, Arthur et le reste de sa fratrie ne tardèrent pas, paniqués, à avertir leurs parents ainsi que le père de Dawn, et ceux-ci déployèrent plus de moyens encore pour la retrouver. Hélas, s'ils eurent quelques pistes, toutes ne débouchèrent que sur des culs-de-sac. Dans le flot, ils ne purent savoir que le marin qui se souvenait vaguement avoir vu un homme correspondant à la description de celui qui parlait à Dawn embarquer avec quelques compagnons et un gros sac de toile était le témoignage-clé, et ils ne découvrirent jamais que toutes leurs recherches étaient vaines, car quand ils les commencèrent sérieusement la belle avait déjà embarqué pour traverser l'océan.

Les sanctions de son père furent sévères, pour lui comme pour ses frères, mais Arthur, en dépit de son esprit généralement assez rebelle face aux punitions, les accepta sans broncher. Rien de ce que son père pourrait faire, aucune des larmes de son oncle, aucune des lamentations de sa mère, rien de tout cela ne surpassait sa propre douleur, sa propre culpabilité. Tout cela était de sa faute, de son unique faute, à ses yeux. S'il n'avait pas emmené Dawn à cette fête, s'il l'avait laissé partir avec un mari qui l'aurait gardé en sécurité, s'il était resté au près d'elle au lieu de partir chercher les chevaux avec ses frères... chacun de ses choix était comme une blessure au fer rouge dans ses souvenirs.

Marqué par cette perte, Arthur se renferma de plus en plus sur lui-même, dans sa douleur, jusqu'à ne plus en pouvoir. Il n'avait aucune échappatoire, car où qu'il aille, le souvenir de sa cousine perdue lui revenait toujours, inlassablement. La grande demeure qu'ils avaient exploré en tous sens étant enfant, le parc où il lui avait donné des leçons volées d'escrimes, le verger où ils avaient chipé des pommes... chaque lieu, chaque endroit, regorgeait de souvenir de Dawn et avivait toujours plus sa douleur. Si toute sa famille était marquée par cette perte, Arthur était sans doute le plus dévasté.

Cela explique sans doute pourquoi son père ne s'opposa pas à son projet quand il annonça finalement qu'il partait. Il voulait quitter cet endroit, quitter ce domaine, partir le plus loin possible de tous ces souvenirs. Et quoi de plus loin que de traverser le flot salé, que changer de monde, de passer du Nouveau Monde à l'Ancien ? Son père lui remit une lettre pour sa grand-mère, informant celle-ci de ce qui s'était passé et la priant de prendre soin d'Arthur. Il savait que son propre père était mort, et en envoyant le jeune homme près de la vieille femme il lui évitait d'être totalement à la dérive dans le monde.

C'est ainsi qu'Arthur traversa l'Atlantique et arriva en France, puis à Paris, ignorant qu'il avait suivit les mêmes pas, ou peu s'en fallait, que la cousine qu'il pleurait encore en son cœur. Sa grand-mère, Clarisse, l'accueillit à bras ouverts, quoiqu'elle fut dévastée, elle aussi, par la nouvelle de la disparition de cette petite-fille qu'elle aurait tant voulu connaître, en partie car on lui avait dit qu'elle ressemblait à sa fille perdue. Elle n'en fut pas moins heureuse de rencontrer son petit-fils, qui trouva chez elle de la douceur et de l'amour.

Depuis lors, Arthur s'est installé à Paris, dans la riche demeure de ses ancêtres, au près de sa grand-mère. Il rattrape le temps perdu avec la noble Duchesse, et essaye, peu à peu, de panser les blessures de son cœur. Sa grand-mère l'encourage à découvrir Paris et ses plaisirs, pour le distraire de cette douleur, et sans doute ne tardera-t-il pas à prendre le chemin du Manoir, sans se douter de ce qu'il pourrait y trouver, si le hasard le mettait sur la route d'une certaine apprentie...



Qui es-tu vraiment ?

► Portrait moral (caractère , ...) :
Arthur est un jeune homme complexe, et plein d'énergie. Le côté de lui qui se remarque sans doute le plus, de prime abord, c'est son caractère affiché comme sur de lui, assuré, au point qu'on le dit souvent imbu de lui-même. En fait, plus que de l'arrogance, il serait plus juste de dire qu'il s'agit d'assurance... ainsi que d'une façade destinée à charmer, et notamment les femmes. En effet, Arthur est du genre séducteur, il se sait charmant et n'hésite pas à le mettre en avant, ne fut-ce que pour le plaisir. Il trouve amusant de jouer les jolis cœurs, de charmer les jeunes femmes, et il ne peut nier qu'il n'est pas non plus insensible aux charmes de celles-ci. Il n'est pas sans trouver le succès dans ces entreprises assez souvent, d'ailleurs, ce qui ne fait qu'alimenter son assurance.

Il est aussi du genre joueur, taquin, n'hésitant pas à jouer avec les points faibles qu'il perçois en face de lui, sans réelle méchanceté toutefois, plus pour servir son côté charmeur, ou alors comme simple amusement. Néanmoins, il sait se faire sérieux quand il le faut, et quand les choses dépassent les simples mots, il n'hésite jamais à franchir le pas et à entrer dans la bagarre, sans forcément réfléchir assez, d'ailleurs. En effet, le jeune homme, assez impulsif dans ses émotions, positives comme négatives, pourrait être qualifié de tête brûlé, qui n'hésite jamais à se fourrer dans les ennuis, comptant sur son bagou, ses capacités et, si besoin, sur son charme, pour se tirer des mauvais pas. Il s'enfonce d'autant plus facilement dans les ennuis qu'il est « plus têtu qu'une mule », pour reprendre un commentaire que fit jadis sa cousine, ou « opiniâtre », pour citer son propre point de vue, et qu'il s'accroche farouchement à ses opinions.

Mais en dépit de tout cela, Arthur est aussi un jeune homme plus profond qu'on pourrait le croire de prime abord. Ainsi, il sait se faire sérieux, particulièrement quand il doit protéger quelque chose d'important à ses yeux. Un trait qui n'est que plus marquant depuis qu'il porte au fond de lui la blessure jamais refermée qu'il s'efforce pourtant de cacher au jour le jour, celle de la perte de sa cousine qu'il n'a pas su protéger. Pour cette perte, il ne se pardonne pas, et ne se pardonnera jamais, pense-t-il, incapable de l'oublier, et même s'il a fuit les souvenirs qu'il a d'elle au-delà de l'océan, sa douleur est toujours là, à peine atténuée.


► Description physique :
Arthur est un jeune homme d'une bonne vingtaine d'année, dont le visage ne trahis guère les années, au point qu'on lui donnerait facilement vingt ans plutôt que vingt-quatre quand il sourit, voir moins. Son visage possède des traits fermes, bien marqués sans pour autant devenir brutaux, qui ne sont pas sans refléter une certaine forme de noblesse, qui lui vient sans doute de ses ancêtres. Il a les cheveux blonds, et surtout les yeux très bleus, des yeux intenses où plus d'une jeune femme lui a dit s'être perdue. Ces yeux, ce sont les miroirs de son âme, et il sait très mal masquer ses émotions, car même quand il parvient à contrôler son visage, son regard parle pour lui.

En-dehors de cela, son corps est puissant, bien entraîné, certes pas un corps de soldat mais celui d'une jeune noble formé aux disciplines du combat. Il sait manier l'épée, monter à cheval, et se défend très bien à la boxe, quoique son style soit très porche du pugilat tant il a tendance à se battre surtout en-dehors des rencontres « courtoises ». Entre l'escalade des arbres dans son enfance et les cours de danse, il a aussi d'autres cordes à son arc, mais peut surtout être vu comme un garçon robuste, plutôt beau et bien de sa personne.


► Divers : Dawn Cavill : Sa cousine, qui a grandit avec lui et ses frères. Il la considère comme une sœur et, au fond de lui, comme un peu plus que cela. Ravagé par sa disparition, il a fuit les Amériques pour fuir ses souvenirs d'elle, sans se douter qu'elle se trouve elle aussi à Paris, et encore moins de sa situation. 



De l'autre côté de l'écran...


Prénom ou surnom : /
Âge : 22 ans maintenant !
Sexe : Masculin
Comment avez-vous connu le forum ? : Dawnette !
Des suggestions vis-à-vis du forum ? /
Vos disponibilités pour poster : Déjà connues xD
Mots de passe X3: ok




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4382
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 29
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Mer 30 Déc - 23:14

Mon cousin chériiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii :nyu:
Viens me libérer :triste:

Je t'ouvre de ce pas le Manoir je ne pouvais pas espérer un meilleur Arthur Very Happy
rp rp rp rp !! rptime
(même si pas tout de suite j'en ai trop en route T_T faut que j'en ferme quelques uns avant Laughing )
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1711
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Ven 1 Jan - 14:38

bienvenue cousin de Dawn :ange:
viens dans les fileeeeeeeeeeets What a Face
et aussi vas signer le règlement Wink

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Eugénie Loiseau

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 13/02/2015

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Ven 1 Jan - 15:48

Ouh un beau garçon!!

bienvenue au manoir, je serais ravie de t'en faire la visite!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4382
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 29
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Ven 1 Jan - 20:30

Ouai ouai on se calme c'est MON cousin Suspect
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Arthur de Vendôme

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 25/12/2015

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Ven 1 Jan - 21:10

Du calmes mesdemoiselles, y en aura pour toutes Cool

Signer le règlement damned je savais que j'oubliais quelque chose affraid

Mais je ne serai pas si facile à prendre au filet Evil or Very Mad

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ellena Montclair

avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 05/12/2015
Age : 28
Localisation : Paris

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Ven 1 Jan - 21:49

Bienvenue Monsieur. Au plaisir de vous rencontrer.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Eugénie Loiseau

avatar

Messages : 77
Date d'inscription : 13/02/2015

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Sam 2 Jan - 16:05

justement Dawn, c'est ton cousin pas de tripotage pour toi donc faut bien que d'autres s'en occupent xp

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4382
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 29
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Sam 2 Jan - 19:06

Réponds à Amélia toi déjà u_u
Pis à l'époque c'est autorisé le tripotage entre cousins !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Ezel Olven
Mercenaire/Assassin
avatar

Messages : 2546
Date d'inscription : 03/01/2012

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Sam 2 Jan - 19:38

u_u PAS DE FLOOD SUR LES FICHES !

(mdr)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4382
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 29
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Sam 2 Jan - 19:41

:nyu:
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
John de Plessis-Belliere

avatar

Messages : 919
Date d'inscription : 08/12/2011
Age : 30
Localisation : Au Château Familiale ou au Manoir... Tout dépend de l'heure !

MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   Dim 3 Jan - 18:49

Oh non po lui !!! Pfffff.... Bon mais bienviendu quand même....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arthur de Vendôme   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arthur de Vendôme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Prologue :: Les fiches validées :: Habitants & Habitantes-