si vous rencontrez un pb à l'inscription, rdv sur facebook Manoir des Délices pour le signaler
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une escorte des plus agréables (PETER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Une escorte des plus agréables (PETER)   Mar 18 Aoû - 1:50


Un refus des plus distrayants
Peter & Angélique






Encore une folle sortie à l’extérieure. Gaston m’avait faite demandé en hâte, et surtout au dernier moment au Manoir. N’y appréciant pas les chambres, il préférait habiller des prostituées, et repartir sans même un amusement de ma part. Etant sa favorite, je me devais de lui tenir compagnie, de plus il était un homme charmant, et sa discussion m’était toujours intéressante. Après le sexe, nous étions amis et cela me satisfaisait complètement.

J’avais donc pris place dans une voiture, avec à son bord quelques domestiques pour s’assurer de ma protection, même en pleine journée. Une règle que je trouvais plutôt inutile, mais enfin, ce sont les Boldwin qui décident après tout, et c’est qu’il doit y avoir une raison. En 4 ans de bons et loyaux services, il ne m’était jamais rien arrivé. Je supportais bien malgré moi la route, préférant marcher de gambader, c’était cependant proscrit, pour garantir une fraîcheur impeccable aux clients.

Soupirant à moitié, j’observais Paris de nuit, et ses calèches plus nombreuses les unes que les autres. Paris était très animé les nuits, et surtout dangereux, dont la protection nocturne que je pouvais comprendre. Les cris devant les bars, les chiens errants, ce n’était pas très fréquentable. Mais, les lumières me plaisaient, ce qui reflétait l’âme de Paris.
Un silence, puis un arrêt. Je descendais calmement, et me dirigeais vers la demeure de Gaston, qui possédait l’une des plus grandes surfaces dans Paris. Étant le couturier en vogue, ce n’était pas étonnant.

Quelques heures plus tard, après avoir fait une toilette j’étais de nouveau prête à braver Paris. Gaston s’était montré encore une fois excellent, et surtout joueur. Un petit bain ensemble pour clôture cette soirée avait eu le don de me calmer, et de me détendre. Que j’aimais cette complicité sans pareille. Pas d’amour, juste du plaisir, et une amitié certaine. C’était, du vin. Pas de doutes, de sentiments, et encore moins de complication. Avoir une relation amoureuse dans mon travail, pouvait poser un certain…malaise. Certains clients ont cru bon de me dévoiler leur flamme, jurant même de mariage et d’enlèvement. Je n’en voulais pas, le Manoir était ma maison, et je m’y sentais à mon aise.

J’avais ce qu’une femme comme moi désire, le sexe, le luxe et une liberté certaine. Pourquoi m’encombrer d’un homme qui sera jaloux, peut être même sans revenus? Je me plaisais dans ma condition, inutile donc de venir m’importuner. La luxure avait remplacé, et ce, depuis longtemps, l’amour. Je m’en satisfaisais aisément.

Je repris donc place dans la voiture, soupirant de ce trajet que je trouvais déjà pénible. Le manoir était à l’autre bout de Paris, ainsi il y avait une certaine distance à parcourir, donc un temps précieux que je perdais dans cette voiture. J’entrais calmement, croisant les bras alors que je remarquai la présence de Peter Leiter, un homme qui avait l’habitude de nous transporter, à la demande des Boldwin.

Un sourire s’élargit sur mon visage, toisant le jeune homme assis en face de moi, le regard loin. Depuis le temps qu’il m’escortait, j’avais toujours voulu goûter aux vices de la chair avec ce tendre homme, pourtant si inexpressif à mes charmes. Ca ne me faisait pas peur, et j’aimais la dureté: ce ne serait pas aussi amusant si c’était aussi facile, n’est-ce pas? Bonsoir Peter, vous êtes mon domestique ce soir, déclarais-je en croisant mes jambes blanches comme la porcelaine, visibles après une violente réaction en chaine, toute à l’heure avec Gaston.

Je venais de passer ma soirée, mais je n’étais pas rassasiée. Et, Peter était en tout les cas un homme convoitable. Du moins de mon point de vue, depuis le temps qu’il travaillait pour les Boldwin, donc que je le croisais, il avait toujours suscité en moi un intérêt particulier. A croire qu’il était celui qui me charmait bien malgré lui. Je n’arrivais cependant pas à lui mettre le grappin dessus, demeurant au plus inexpressif et in intéressé. Chose, qui attisait encore plus ma curiosité singulière. Je suis tenace, et n’hésiterais pas à continuer. Alors, comment allez-vous depuis le temps? Demandais-je, gardant mon regard émeraude sur lui, et passant une main dans mes cheveux. Vous ne me fuyez pas j’espère, disais-je en faisant un petit sourire en coin, demandeuse de son attention.

Peter était l’unes des seules personnes qui arrivaient, sans difficulté, enfin ce qu’il laissait paraître en tout cas, à résister à mon charme. Étant capricieuse, cette situation ne pouvait continuer ainsi.


Revenir en haut Aller en bas
 

Une escorte des plus agréables (PETER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Epilogue :: Archives RP-