AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lorenzo De Marzi

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 05/06/2015
Age : 20
Localisation : In un grande castello !

MessageSujet: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Ven 5 Juin - 21:31


   
Qui êtes vous

   

   

   feat Leonardi DiCaprio
   

   Nom: De Marzi
   Prénom: Lorenzo
   Âge: 23 ans
   Métier: Marquis
   

   Particularités: Il s'aime tellement qu'il pourrait lui même décider de se baiser les pieds.
   

   


   
Votre Histoire

   
Un petit pas en avant, un petit pas en arrière. Ses yeux fixaient le miroir lorsqu'il passait devant. C'était plus fort que lui. Il avait toujours été attiré par son reflet. Il s'arrêta puis reparti pour ensuite revenir devant l'homme qui se tenait devant lui. Il avait fière allure. Droit, fort et digne, vêtu de sa grande cape avec son épée qui dépassait, c'était le Marquis De Marzi.

Né d'un père italien et d'une mère française, ses parents se sont rencontrés à Paris il y a vingt-quatre ans. Forcés de fuir à cause de la onzième guerre d'Italie en 1557, ses ancêtres se sont réfugiés à Paris. C'est comme ça que sa famille a atterri ici. Riche d'origine, la France a permis au De Marzi de vivre dans la prospérité. Rapidement très connue dans la capitale, ils sont devenus admirés de tout le monde.

Deux ans plus tard, Lorenzo est né. Destiné à être marquis, il a connu une enfance absolument sans aucun manque...

* * *

L'on a toujours dit que je m'étais incessamment plaint depuis mon plus jeune âge. Dès que j'avais su aligner deux trois mots, je lançais déjà des paroles remplies de petit sarcasme. Pour mes parents ainsi que de ma sœur de trois ans ma cadette j'ai toujours été la fierté de ma famille. De plus, j'ai su constamment profiter de la vie afin d'obtenir ce que je voulais. À vrai, dire les gens disaient de moi que j'étais un petit garçon adorable. Avec mes petits yeux bleus verts et ma tête d'ange, je savais bien charmer. C'est encore le cas maintenant d'ailleurs.

***

Petit gamin de quatre ans, il m'arrivait souvent de m'assoupir dans mon lit l'après-midi. Néanmoins, n'étant pas dupe je savais que la domestique était là, car elle me fixait de ses yeux de cocker, assise sur la banquette en face de mon baldaquin. Ma petite sœur Lizze l'appréciait, mais ce n'était pas mon cas. Débordante d'amour, elle était toujours après vouloir me serrer dans ses bras même lorsque  je voulais être seul et avoir la paix de l'enfant sage que je faisais semblant d'être. Avec elle, j'étais son pire cauchemar. J'avais toujours été comme cela. Lorsque je n'appréciais pas quelqu'un que je jugeais pas très important, je pouvais me montrer odieux.

- Dors bien mon petit petit Lorenzo...
, murmurait-elle.

***

À dix ans, c'est-à-dire à l'instant où Père avait jugé que j'étais en âge de tenir une épée, il m'apprit avec patience à la manier correctement pendant que ma sœur Lizze s'imprégnait des arts de la broderie. Je n'ai pas vraiment eu de soucis particulier. Enfant gâté, je n'étais pas à plaindre, car je possédais tout ce que je désirais. S'il y a une chose que j'avais bien assimilé c'était que les domestiques étaient là pour mon bien-être et pour rien d'autre. Je naviguais également entre les sciences, les mathématiques et la littérature avec Père. J'aimais particulièrement l'écriture. Les poèmes m'amenaient à la rêverie et le soir avant de dormir, je me surprenais même à répéter les simples vers que j'avais appris quelques heures auparavant.

***

Pendant mon adolescence, j'étais devenu très bon dans tous les sujets. J'étais un fils parfait. Escrimeur rapide et précis, j'excellais autant à l'écriture qu'aux nombres. Par la suite, je me suis également énormément intéressé au piano du grand salon. Petit, je n'avais jamais eu le droit d'y toucher, mais dès l'âge de douze ans, Mère m'avait accordé son autorisation. C'était comme si mes doigts avaient su où appuyer, à croire que j'étais né avec le don d'être extraordinaire. Tout ce que je touchais devenait de l'or. Cette réussite, cette perfection et ce confort, je baignais dans la prospérité. Lors des réceptions et des banquets, je me penchais pour saluer les nouveaux arrivants et je souriais. Sourire de toutes mes dents avec un petit air d'ange. Et puis par derrière, j'étais toujours aussi exécrable avec les personnes que je jugeais inférieur à moi. Un jour, j'allais devenir marquis et cela je ne l'oubliais pas.

Une fois, Mère m'avait surpris à ne pas me comporter correctement auprès des femmes en tabliers blancs. Elle m'avait dit d'arrêter et je lui avais tout simplement dit d'une voix très calme que je n'avais strictement rien fait. Manipulateur. Dans la rue, je m'amusais à regarder les pauvres petits gamins qui couraient dans tous les sens. Eux, ils étaient sûrement sans avenir prometteur et mes yeux ne pouvaient s'empêcher de les détailler de la tête aux pieds. Mes yeux mesquins et mon torse fier et bombé, j'aimais que l'on m'admire.

Ce fut encore bien pire lorsque j'atteignis enfin l'âge d'homme. Je prenais en compte le fait que j'allais bientôt devenir ce pour quoi j'étais né. Les filles me souriaient, mais pourtant aucune ne me plaisaient vraiment. Certes, elles étaient belles, mais ma curiosité s'arrêtait là. Non, moi ce que je regardais avec bien plus d'insistance depuis quelques temps étaient les hommes. Pour une raison que j'ignorais, ceux-là m'intriguaient. Un jour, lorsque j'eus vingt-ans Père m'annonça une nouvelle. Il désirait me marier à une jolie demoiselle qui nous permettrait de devenir encore plus riche. Je ne rechignais pas. De toute manière ce jour-là devait arriver un jour où l'autre. Lorsque je rencontrais la demoiselle pour la première fois ce fut à une fête organisée dans notre château. Elle portait une longue robe couleur verte pâle qui se mariait à la perfection avec sa chevelure blonde. Elle m'avait souri et je lui avais souri aussi par politesse. Les noces eurent lieux deux semaines après et nous firent la fête pendant des jours. Avec le temps, j'appris à la connaître et à l'apprécier. Elle s'appelait Rose. Plutôt calme, elle était de nature timide et discrète. Elle faisait tout ce que je disais. Aucun soucis encore une fois dans ma vie de bonheur. Jusqu'au jour où l'on vint me tirer du lit... En sursaut, j'étais descendu et j'avais accouru dans la chambre de Père. Fiévreux depuis quelques jours, les domestiques, alertés par son état, affichaient maintenant des airs de panique. Aussi vite que je le pus, je me précipitais au pied de sa couche et lui prit la main. Il était brûlant. C'était la fin. Pour la première fois de ma vie, j'avais ressenti un sentiment que l'on nommait pitié. '' Lorenzo, mon fils, ma fierté... Continue à faire de cette famille un trésor...'' Et puis il était mort. Sa respiration s'était stoppée, son cœur arrêté et mes bras s'étaient serrés autour de lui en pleurant les larmes de mon corps. C'était lui qui m'avait tout apprit depuis ma naissance.

J'avais vingt-et-un ans, et j'étais devenu le marquis De Marzi.

Aujourd'hui, j'ai vingt-trois-ans et je vis toujours dans la prospérité que m'offre mon nom. Ma femme m'a donné un petit garçon que je chéris beaucoup, mais l'ennui me possède. Disparu la folie du jeune adolescent en soif d'apprendre. Plus le temps passait et plus je m'ennuyais. Je connaissais par cœurs les écrivains de ce temps, j'avais perdu goût à l'arithmétique tellement je les trouvais simples. Seul le piano me sortait de ma tristesse. Parfois, Rose venait à mes côtés pour m'écouter. Toujours plein de sarcasme, je m'étais rendu compte que plus je n'avais rien à faire et plus je devenais odieux. Cela m'amusait et me donnait une raison d'exister. Le sentiment de puissance rayonnait en moi et me remplissait d'une chaleur qui s'appelait fierté. Rose n'était pour moi que ma femme. Elle et moi n'avions rien en commun. Elle faisait juste ses devoirs d'épouse envers moi et je faisais les miens. Bien évidemment j'exigeais toujours qu'elle m'obéisse, j'avais ma fierté. Beau et jeune, j'aimais également à me balader partout dans Paris dans mes plus beaux vêtements. Un soir, alors que ma promenade s'était un peu éternisée, j'avais décidé d'aller voir de plus près un endroit dont beaucoup d'hommes parlaient depuis quelques temps. Dans les rues, occupé à scruter les gens, j'écoutais également. ''Endroit de paradis..'' '' de rêve''.. tant d'adjectifs qui m'intriguaient. Je me demandais alors si ce genre d'endroits pouvaient m'aider à combler mes manques de plus en plus handicapants pour mon moral. Au fond de moi, je l'avais toujours su. Ce n'était pas de la compagnie de femmes dont j'avais besoin mais d'hommes.   J'atterris alors bien évidemment dans une rue assez populaire dans laquelle je n'avais pas pour coutume d'aller. Heureusement, il faisait sombre et la plupart des gens semblaient bien distraits. Désespéré à l'idée de rentrer au château si tôt pour retrouver le lit de Rose, je me laissais guider par ma bêtise après avoir bu quelques verres de vins, j'entrai alors dans le fameux endroit. Il sentait le parfum à plein nez et ce fut alors le début du Lorenzo de nuit...

* * *

Ma vie, si je la résume, elle est remplie de tout ce que j'avais désiré depuis tout petit. Argent, famille et gloire. Cependant, parfois lassé par le goût de la vie déjà toute faite, il m'arrive d'aller ici et ailleurs en espérant trouver d'autres occupations pour me satisfaire et me faire esquisser un sourire. En très peu de temps, j'ai su me familiariser à la perfection avec le manoir. J'aime sa chaleur, ses rires et ses cris de joie. Je n'ai d'yeux que pour les délicieuses et les mignons les plus expérimentés. Ils me font tellement oublier la réalité... Derrière les rideaux, je sais que je vais y trouver du plaisir. Cet endroit, ce manoir qui m'intriguait est devenu un refuge et un véritable lieu de bonheur. C'est ici que le nouveau Lorenzo s'est créé peu à peu...

   

   


   
Qui es-tu vraiment ?

   
► Portrait moral (caractère , ...) : Plutôt de nature confiante, Lorenzo est un homme fier de lui et de son statut. Sa dégaine assurée avec une main presque constamment posée sur son épée, il ne laisse pas les gens autour de lui indifférent. Il est connu et il aime être connu. Lorsqu'il parle, il s'exprime de manière ouverte de façon à être entendu. Par ailleurs, si vous tenez à vous, mieux vaut faire attention à ne pas l'interrompre. Très exigeant, sa patience n'est pas vraiment sa plus grande vertu. Prétentieux, il apprécie être le centre du monde, car il savoure le goût du pouvoir que cela lui procure. Le sarcasme et l'ironie sont nés avec lui. L'on peut dire qu'il manie ces instruments-là avec finesse, car sympathique au premier abord, Lorenzo est tout simplement faux. De plus, il n'a pas peur de vexer et ne se laisserai pas marcher sur les pieds. Il accorde que très peu sa confiance aux autres, car la seule personne en qui il possède une entière estime n'est autre que lui. Néanmoins, lorsqu'il parvint à de rares fois à tomber sur une bonne compagnie autre que "lui-même", il peut s'avérer doux et rêveur, mais la plupart du temps mieux vaut se méfier, car c'est une part que Lorenzo garde pour lui et lui seul. Derrière ce masque fier d'homme de grand rang c'est aussi quelqu'un de très secret, car derrière ses petites manières de noble, il ne veut pas entacher sa fierté, mais son hypocrisie domine plus que tout et il le sait. C'est un menteur et un manipulateur prêt à n'importe quoi pour qu'on lui fiche la paix. Lorsqu'il fait une promesse, il la tient. Homme de parole. Par la suite, l'on peut être certain qu'il ne s'occupe que de son propre bonheur. Côté privé de sa vie, il possède des attirances cachées pour les hommes... Maître de son secret, il lui arrive de se rendre au manoir pour y combler ses plaisirs. Très moqueur et méprisant il manie la fausse politesse avec brio et se révèle très doué pour jouer la comédie. Détestable de l'extérieur aussi bien que de l'intérieur, il possède tout de même une part de sensibilité. Il s'exprime à travers différents les arts, aussi bien l'équitation, que l'épée ou encore la musique. Doué dans ce qu'il entreprend, il aime la vie bien qu'elle soit parfois d'un ennui mortel à son goût et tente alors de la savourer dans ses moindres détails lorsqu'il trouve du bonheur.
   

   ► Description physique : [ 7 lignes complètes minimum] : Jeune homme âgé de vingt-trois ans, du haut de ses un mètre quatre-vingt-trois, ses épaules et son torse musclé laissent deviner un bel homme et un noble fier de sa petite personne. Ayant fini de grandir il y a déjà quelques années Lorenzo passe son temps à esquisser des sourires lorsqu'il ne râle pas. Ses dents blanches et ses lèvres fines rajoutent encore une fois à ce jeune homme tout le charme dont il a besoin. Néanmoins, personne ne sait si ses esquisses sont ironiques ou sincères, mais ses paroles sont souvent portées sur lui et rien que sur lui. Le son grave de sa voix a son effet sur les jeunes femmes. Il est beau et il le sait. Le nombre de femmes qui désireraient pouvoir passer au moins une fois leurs mains dans sa longue chevelure cendrée sont nombreuses. Il utilise sans cesse toutes ses capacités pour arriver à ses fins. Plutôt grand, sa musculature laisse apercevoir le nombre d'activités qu'il pratique. Ses yeux bleus verts attirent, son physique intrigue... bref, Lorenzo à tout pour plaire. Ses longs doigts fins laissent aussi penser qu'il pratique le piano avec aisance et l'escrime avec brio. Ce jeune homme, rempli de charisme est tout autre chose à l'intérieur...
   

   ► Divers : (liens éventuels sur le forum : famille, ennemis, amis, etc.) (Vos liens ici)

☼ Delilah G. Andov : La jeune délicieuse a été la première cliente de Lorenzo. Ayant demandé à l'accueil la perfection pour sa première fois ici, c'est donc Delilah qui a été voir le jeune marquis. Il la de suite trouvé à son goût. Belle, charmante par l'usage des manières qu'elle a apprit et parfaite pour la soirée, Lorenzo n'a pas été déçu par cette fille. L'on peux peut-être s'étonner du comportement plutôt poli de Lorenzo avec elle, mais une fois qu'il a compris que la prostituée n'était pas une incompétente, tout s'est bien déroulé. Il la garde toujours dans sa tête pour comparer avec les autres filles du manoir qu'il essayera. Mais pour le moment, personne ne dépasse cette créature sublime...

♫ Lise Owen : Lise, a été la deuxième cliente de Lorenzo. Cette fois-ci il n'avait pas exigé de fille particulière, car il préférait être surpris. Pensant que toutes les filles étaient au niveau de Delilah, Lorenzo a été un peu contrarié par la timidité et le manque de confiance de l'apprentie. Il a par la suite tenter de la défier par des petites questions pour voir où elle pouvait aller. Lise reste pour lui une prostituée banale. Très difficile, il a alors aimé la mettre mal à l'aise, car ce plaisir était aussi fort que le reste.

☼ Angel Del Alba :


♫ Alexandre Sancé :


☼ Roxanne Langevine :


♫ Jeanne Perrain :




   

   


   
De l'autre côté de l'écran...

   

   LIENS PRATIQUES
   Règlement
   Signature du règlement
   Registre
   

   Prénom ou surnom : Marine
   Âge : 18 ans Smile
   Sexe : Féminin
   Comment avez-vous connu le forum ? : Par le magnifique google !
   Des suggestions vis-à-vis du forum ? Il est super super avec des gens trop chous  I love you
   Vos disponibilités pour poster : Plusieurs fois par semaines Very Happy
   Mots de passe X3: ok

   


   


Dernière édition par Lorenzo De Marzi le Lun 6 Juil - 14:55, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4382
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 29
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Mer 24 Juin - 0:13

Te voilà enfin validé !
Tu peux demander dans les habitations à ce qu'on t'ouvre ta demeure Very Happy
Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Lorenzo De Marzi

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 05/06/2015
Age : 20
Localisation : In un grande castello !

MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Mer 24 Juin - 0:55

Mercii Very Happy
Demande faite hehe ! Very Happy

_________________


Lorenzo :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Mer 24 Juin - 8:10

Bienvenue parmi nous sous ce visage, dommage que je ne joue plus Eleonore elle se serait fait un plaisir de remettre Lorenzo à sa place. Enfin, après Perrine pourrait peut être le faire Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1711
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Mer 24 Juin - 10:14

ton avatar n'est pas aux bonnes dimensions, merci d'y remédier.
La signature est jolie (je reconnais la pate de John Wink mais ne correspond pas à l'époque du forum par contre. Nous sommes au 18e et non à la Belle Epoque

Bon jeu cheers

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Ezel Olven
Mercenaire/Assassin
avatar

Messages : 2546
Date d'inscription : 03/01/2012

MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Mer 24 Juin - 17:22

Il y a un italien de trop sur ce forum ! è_é

(Razz)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Mer 24 Juin - 17:26

*viens déposer sa poêle pour offrir une arme à zelou*
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo De Marzi

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 05/06/2015
Age : 20
Localisation : In un grande castello !

MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Mer 24 Juin - 17:26

Merci les filles vous êtes mignonnes Very Happy
Amélia t'inquiètes pas je vais m'occuper du vava Very Happy
Haha Krista Lorenzo aime bien les femmes de caractère, il serait donc enchanté de rencontrer Perrine Very Happy
Pffffff Ezel ! ^^

_________________


Lorenzo :
 
Revenir en haut Aller en bas
Angel Del Alba

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Jeu 25 Juin - 7:00

Bonjour et bienvenue !

Si rencontrer un lettré auto didacte te tente n'hésite pas à venir squatter ma boite mp hihi

Jolie fiche et perso sympa ! Amuse toi bien ici
Revenir en haut Aller en bas
Lorenzo De Marzi

avatar

Messages : 76
Date d'inscription : 05/06/2015
Age : 20
Localisation : In un grande castello !

MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    Jeu 25 Juin - 15:10

Merci beaucoup Angel ça me fait super plaisir Very Happy
Oh yeah on voit ça par mp ! Very Happy kein problem Smile

_________________


Lorenzo :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Finito] Lorenzo De Marzi ~ Ciò che è bello me può essere solo !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Prologue :: Les fiches validées :: Habitants & Habitantes-