si vous rencontrez un pb à l'inscription, rdv sur facebook Manoir des Délices pour le signaler
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Margaret Hooper [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Margaret Hooper

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Margaret Hooper [Terminé]   Dim 19 Avr - 21:41


Qui êtes vous



feat.  Helena Bonham Carter  


Nom: Hooper
Prénom:Margaret
Âge: 37 ans
Métier: Gouvernante en  chef du Manoir des Délices


Particularités:



Votre Histoire

1734

Au début de l’été de cette année là, tu es née dans un petit village d’Angleterre, faisant le bonheur de tes parents qui se languissaient d’avoir enfin un enfant né de leur union. Que tu sois fille ou garçon leur importait peu, car tu comblais leurs espérances en grandissant et t’épanouissant. Elevée au sein d’une famille de paysans, tu n’appris ni à lire ni à écrire, n’en ayant pas l’utilité pour traire les vaches, surveiller la pâtures des troupeaux, aider aux tâches domestiques et tenir une maison. Tu appris également à coudre, pour confectionner et raccommoder vos vêtements, préparer ton trousseau…

Pourtant, tu as toujours eu envie de bien plus que cet avenir tout tracé que l’on te prédestinait. Obstinée, tu as toujours fait le nécessaire pour t’élever au-dessus de tout cela, et mener une vie telle que tu l’entendais et non telle que ce que l’on attendait de toi.

1750- 1756

16 années ont passés. Tu t’es épanouie, la petite fille faisant place à une belle jeune fille. Vivant au sein d’une famille paysanne, tes parents n’espéraient pas faire de toi l’épouse d’un homme noble et riche, alors ils te marièrent à un fils de paysans, l’un de tes voisins que tu connaissais de vue. Une année a passé dans la découverte du mariage, de la vie de couple. Tu n’étais alors plus la fille de ton père, mais bien l’épouse de ton mari, et cela changeait quelque peu le regard des autres sur vous deux. Tes 17ans furent marqué autant par la joie que par la souffrance lorsque tu appris que tu portais un enfant. Pendant plusieurs mois, tu préparais alors la venue prochaine de ce nourrisson à venir, sans jamais imaginer que ce bonheur entraperçu te serait cruellement arraché par un sombre destin.

Au bout de 4 mois de grossesse, de violentes douleurs dans le ventre t’alertèrent. Tu t’aperçus rapidement qu’elles n’étaient autre que de violentes contractions, le travail de l’accouchement démarrant bien plus rapidement que prévu. Au bout de quelques heures, les souffrances cessèrent, avec l’apparition d’un fœtus non viable. Cette première grossesse se soldait par une fausse couche.

Parvenir à surmonter ce vide provoqué par la disparition de ton enfant avant le terme de la grossesse fut long et laborieux, mais tu t’accrochais alors à des objectifs, surmontant toujours plus les obstacles sur ta route. Mais cette épreuve marqua également la fin de ton mariage et de ton amour, ton époux et toi vous séparant dans les mois qui suivirent cette tragédie. Prenant dès lors ta vie en main, tu parcourus les routes de l’Angleterre, allant de maison en maison comme employée, gouvernante…. C’est ainsi que tu appris toutes les compétences requise pour exercer ce métier avec talent et efficacité. Pendant 5 ans, tu cheminais ainsi de ville en ville, apprenant toujours plus de choses, démontrant ton savoir faire au fur et à mesure que grandissait ta renommée et la reconnaissance de tes qualités. Tu arrivais alors dans la ville de Londres, âgée de 22 ans pour y faire une rencontre décisive, et comblant une partie de tes envies de meilleure destinées que ce à quoi ta naissance te prédestinait.

1756- 1761

Fraîchement arrivée dans cette belle ville Londonienne, tu eus l’heureuse surprise d’être courtisée par un Lord qui tomba follement amoureux de toi. Si ses attentions à ton égard te mirent tout d’abord mal à l’aise, étant cruellement consciente de ta basse extraction, tu cédas cependant à ses avances, devenant ainsi sa maîtresse favorite. A ses côtés, sous sa houlette, tu appris assidûment à lire et écrire, t’ouvrant ainsi à un monde vaste et inconnu, celui du Savoir. Cela fut laborieux, mais tu franchis les obstacles les uns après les autres, patiemment, obstinée dans ta quête et ton apprentissage, jusqu’à connaître toutes ces subtilités jusqu’alors hors de ta portée.

Il t’appris les protocoles, les manières d’une femme de la haute société. De la fille paysanne, il a sut faire de toi une belle jeune femme ayant de grandes qualités, sachant se distinguer par ses discours, son charme, sa rectitude en toutes choses. Il t’enseigna également le français, car tu l’accompagnas en effet dans ce beau pays de France, dans lequel vous vous êtes installé en 1761, après la traversée de la Manche.

1761-1767

Pendant ces six années, tu restais à ses côtés, bien que sentant alors que le vent tournait en ta défaveur, et qu’il tait attiré par d’autres envies, d’autres découvertes. Tu t’immergeais dans les us et coutumes de la France, t’y noyais avec délices pour en ressortir grandis et apte à reprendre les chemins seules en ce pays dans lequel tu décidais de t’établir et d’y faire ta vie. Apprendre à parler cette langue te fut difficile, maintenant encore, tu bute sur quelques mots, tu n’en maîtrises pas encore tous les méandres, c’est une langue exigeante, mais tu ne relâches aucunement tes efforts pour te aire comprendre, et combler ces lacunes qu’il te reste. Au fil des années, tu te fis employée comme Gouvernante de riches familles jusqu’à monter en grade, et être reconnue comme une excellente gouvernante en cheffe, ayant la direction des maisonnées que tu servais, les seuls ayant autorité sur toi étant les Maîtres des lieux.

C’est au cours d’une promenade dans un Parc que tu fis une nouvelle rencontre, une nouvelle page de ton histoire qui s’écrivait…

1767-1771

Une promenade dans un parc de Paris, une rencontre qui allait devenir un tournant décisif dans ta vie. Ce jour là, tu fis la rencontre du couple Boldwin, la jeune Amélia et son époux, Adrian, tous deux fraîchement arrivé en ces lieux. La jeune femme te parla de leur projet, et de sa volonté de t’engager en tant que Gouvernante en Chef de leur Manoir. Emploi que tu acceptas sans hésiter. Tu voyais déjà en elle une jeune demoiselle qui aurait pu être la tienne, peut-être… Une fille de cœur, à défaut d’être de ton sang. Cette affection grandit, et tu étais honorée de cette confiance qu’ils t’accordaient, et que jamais tu n’imaginerais trahir.

Pendant ces quatre dernières années, tu fis donc tourner le Manoir, t’occupant des filles et des garçons, t’assurant que les services vendues et achetés soient à la hauteur de la réputation de la Maison Close. Tu assurais l'intendance, que tout fonctionne correctement au sein de ces lieux de plaisirs et de débauches, que les filles soient impeccables et parfaitement formées à leur art, que les clients aient leur content, pour qu'ils reviennent encore et toujours. Les filles se devaient de toujours satisfaire les clients, quelles que soient les envies de ces derniers. Car dans toute maison close, le Client est le Roi, c’est bien connu.

Si les filles désobéissaient, étaient rétives ou tentaient de s'enfuir, comme cela arrivait parfois, tu savais être sévère et implacable, s'il le fallait, pour qu'elles plient l'échine et ne recommencent pas de telles folies. Régulièrement, tu faisais un rapport aux Boldwin sur les avancées des filles, surveillant particulièrement les plus prometteuses d'entre elles.



Qui es-tu vraiment ?

► Portrait moral (caractère , ...) :

Aimante  - Espiègle -  Forte – Joueuse - Malicieuse – Observatrice – Sévère - Vigilante

Tu es une femme qui sous un visage sévère et exigeant, décelant la moindre erreur possible, cache un grand cœur, un amour  maternel que tu n’avoueras pas et sans doute un peu particulier envers les filles du Manoir que tu considères comme tes nièces, ou tes filles. Tu attends d’elles l’excellence, recherchant les moindres fautes, ayant la main parfois un peu leste envers elles, mais ce n’est que pour les encourager à toujours se surpasser, à se perfectionner chaque jour qui passe et non se reposer sur leur laurier.

Forte, tu as toujours eu un sacré caractère te permettant de surmonter les obstacles, les travers de la vie parsemant ta vie. Tu as toujours su que la vie de fille de ferme ne serait pas pour toi, et tu as eu le courage d’aller de l’avant, et de tout faire pour arriver à tes fins. Etant depuis toujours observatrice et vigilante, tu as su distinguer les bons moments, les bons événements et t’en accaparer pour t’élever plus haut que ta naissance le présageait au début.  

Mais sous ces traits de caractères, sous ces façades se cache toutefois une faille, la douleur d’une mère qui se réjouissant de la naissance future de son enfant se le voit enlever par un funeste destin, avant l’heure de le mettre au monde. C’est un peu pour cela que tu reporte ton attention sur le maintien irréprochable des filles du Manoir. Tu n’en es cependant pas la confidente, n’écoutant pas leurs plaintes, les réprimandant si nécessaire, car elles ont ici le gîte, le couvert, elles ont des tenues propres et une hygiène de vie bien meilleure que ce qu’elles pourraient espérer dans la rue ou ailleurs.


► Description physique : [ 7 lignes complètes minimum] :

Tu es une jeune femme aux formes harmonieuses, indiquant ta bonne santé et ton vécu au grand air. Tes longs cheveux descendent jusqu’à tes reins en une rivière brune, bouclée. Ta peau de lait contraste agréablement avec la noirceur de ta chevelure et de ton regard. De l’Angleterre, tu as rapporté et conservé le maintien d’une hygiène impeccable, d’une tenue toujours propre et te mettant en valeur quoi que tu sois amenée à faire. Les atours, les bijoux, le maquillage n’ont plus de secrets pour toi. Que ce soit au dehors ou en intérieur, tu sais te mettre en valeur avec grâce et expérience.

Tu possède des yeux couleurs charbon, aussi chaleureux que des braises, lorsque tu es de bonne humeur, aussi glacials qu’un puits sans fond lorsque tu dois réprimander. Quelqu’un te connaissant suffisamment bien saura rien qu’en croisant ton regard dans quel état tu es, et agir en conséquence pour éviter les foudres de ton ire, si besoin. Les traits de ton visage sont sévères, mais non durs. Ils possèdent une certaine noblesse dont tu joues avec succès, aimant jouer avec les hommes.

Tu portes souvent des tenues sombres aux couleurs et broderies sobres. Cela se voit moins si une tâche s’y dépose lors de tes tournées des chambres et autres. En tant que gouvernante en cheffe, tu te fais un devoir d’être irréprochable.


► Divers : (liens éventuels sur le forum : famille, ennemis, amis, etc.)

► Amélia Boldwin: : Elle est celle qui t'as confié cette charge de gouvernante en chef du Manoir, elle est ta Patronne. Pourtant, vos relations ne sont pas simplement d'une employée envers sa supérieure hiérarchique. Tu vois en elle une enfant que tu n'as jamais eu, tu la considère comme une enfant de coeur à défaut d'être de ton sang. Ton comportement envers elle pourrait par moment s'apparenter à celui d'une mère envers sa fille, sans que cela ne t'égare pourtant. Elle tient les rênes du pouvoir en ces lieux, et jamais tu ne l'oublieras.

► Adrian Boldwin:L'époux d'Amélia. En l'occurrence, tu le perçois comme un beau-fils, et vos rapports cordiaux en témoignent. Il est ton supérieur au même titre qu'Amélia, et si tu as de l'affection pour lui, tu ne te donnerais jamais à lui, aussi séduisant et charmeur qu'il soit. Question de principes et de valeurs.

► Les Filles et les Mignons du Manoir: Tu tentes de leurs inculquer des valeurs, et la volonté de toujours aller vers l'excellence. Pour cela, tu es intransigeante, savère, parfois dure envers eux, lorsque cela te paraît nécessaire, mais en tes convictions, c'est pour leur seul bien. née fille de paysan, tu as su t'élever au-dessus de cette destinée semblant toute tracée par ta seule volonté, et tu compte bien qu'il en soit de même pour ces jeunes gens à ta charge. Tu veilles à leur confort sans pour autant être la bonne amie qui recueillerais plainte et regrets. Non, tu les pousses toujours plus, les rabrouant lorsqu'ils s'égarent, les recentrant alors sur leurs devoirs envers le Manoir. Mais sous tes airs de femme dure et parfois sans coeur, se cache tout de même une bienveillance à leur égard.

► Timéo Langlois: C'est le médecin du Manoir. Il est bel homme et a toujours eu un certain effet sur toi. S'il existe une réelle complicité entre vous, cela n'ira jamais plus loin. Il est fiancé à Agnès Bourdon.

► Alan Duchesne: Lui, est banquier de son état, et tout aussi bel homme que le médecin du Manoir. Tu as depuis le début été attiré par lui, et ne refuserais sans doute pas ses attentions et avances.



De l'autre côté de l'écran...


Prénom ou surnom :Louve
Âge : 24 ans
Sexe :Féminin
Comment avez-vous connu le forum ? : TC d'Alice et Rosamonde
Des suggestions vis-à-vis du forum ?
Vos disponibilités pour poster :Aussi régulière que possible.
Mots de passe X3: ok



Revenir en haut Aller en bas
Amélia Boldwin
Maîtresse des lieux
avatar

Messages : 1712
Date d'inscription : 26/09/2010

MessageSujet: Re: Margaret Hooper [Terminé]   Mar 5 Mai - 15:21

je te valiiiiide Very Happy
ça fait plaisir d'avoir ENFIN Margaret parmi nous ^^
je t'ouvre de ce pas les portes du Manoir !

_________________


Revenir en haut Aller en bas
http://manoir-des-delices.forumsactifs.com
Margaret Hooper

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Margaret Hooper [Terminé]   Mar 5 Mai - 15:25

Merciiii I love you

Contente d'avoir pu retranscrire fidèlement le PV :slurp:
Revenir en haut Aller en bas
Dawn Cavill
Apprentie & Admin
avatar

Messages : 4394
Date d'inscription : 27/09/2010
Age : 29
Localisation : Le Manoir Des Délices

MessageSujet: Re: Margaret Hooper [Terminé]   Mar 5 Mai - 17:42

bienvenue chère gouvernante What a Face
Revenir en haut Aller en bas
http://www.manoir-des-delices.forumsactifs.com
Angel Del Alba

avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 10/03/2013
Age : 29

MessageSujet: Re: Margaret Hooper [Terminé]   Mar 5 Mai - 17:50

Bienvenue Madame !!

*Cache la nourriture qu'il n'a peut-être pas le droit d'amener dans sa chambre comme un enfant pris en faute*
Revenir en haut Aller en bas
Margaret Hooper

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 19/04/2015

MessageSujet: Re: Margaret Hooper [Terminé]   Mar 5 Mai - 18:20

Merci de l'accueil Very Happy

@Angel> attention à toi, mon garçon What a Face *Fermera les yeux pour cet écart :ange:*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Margaret Hooper [Terminé]   Mar 5 Mai - 20:03

Bienvenue !
Ça fait plaisir car c'est un très beau personnage ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Florimond de Plessis

avatar

Messages : 924
Date d'inscription : 18/10/2010
Localisation : En taverne ou au Manoir des Délices

MessageSujet: Re: Margaret Hooper [Terminé]   Mar 5 Mai - 20:47

ouaaaaaai !! depuis le temps qu'on l'attendait Margaret Very Happy
ça fait plaisir de la voir jouée !
welcome ! (oui je parle anglais parce que je suis gentil j'essaie de te faire te sentir comme chez toi :ange: )
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Margaret Hooper [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Margaret Hooper [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Prologue :: Les fiches validées :: Domestiques & Rabatteurs-