si vous rencontrez un pb à l'inscription, rdv sur facebook Manoir des Délices pour le signaler
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Amitié sulfureuse [pv angelique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Katherine Valcourt

avatar

Messages : 58
Date d'inscription : 23/06/2013

MessageSujet: Amitié sulfureuse [pv angelique]   Dim 22 Juin - 12:51

Elle faisait les cent pas dans le dortoir des filles, allant de la fenêtre à la porte puis y revenant sans avoir changé de pensées. Une seule restait coincée derrière son regard éclairé par la foudre, elle devait absolument se venger, l'affront était trop présent pour rester impuni.

Cette femme à peine arrivée venait de passer le stade tant convoité alors qu'elle restait dans l'antichambre à attendre son ticket pour enfin accéder au balcon.

Angélique... C'était ce nom qu'elle abominait. Ce prénom qu'elle ne cessait de répéter, cherchant le moyen de le salir en le propulsant dans la pièce vide accompagné de phrases assassines.

Elle ne cherchait plus à masquer son mépris, sa colère avait dépassée le stade où elle pouvait encore se contenir, elle voulait l'avoir entre ses doigts et lui faire payer au centuple ce qu'elle lui infligeait aujourd'hui.

Comprenez ! Cela faisait des mois qu'elle attendait, elle, ce titre qu'elle méritait. Elle avait été la reine sous d'autres cieux et maintenant c'est à peine si elle avait une paillasse pour s'y étendre. Alors qu'elle ! Cette arriviste ! Cette "moins que rien" à peine installée avait déjà sa chambre toute préparée.

Rien ! Rien ne pourrait faire passer cette atteinte à sa grandeur. Sa vengeance, elle n'avait pas encore la moindre idée de la manière dont elle l'exécuterait, mais elle serait à la hauteur de l'outrage encaissé.

Les minutes s'écoulaient et le tonnerre sévissait toujours dans la petite pièce sous les combles. Jusqu'à ce qu'épuisée elle s'écroule sur son lit les bras en croix. C'est en regardant le plafond qu'elle commença à retrouver un sourire sur ses lèvres. Il était léger, presque imperceptible. Il était bien impossible de savoir ce qu'elle pensait. Mais à voir le regard qu'elle jetait rien de bon ne se produirait.

Quelques minutes suffirent pour que son visage rougi par la colère reprenne sa blancheur, et que même ses yeux apprennent à cacher ses pensées.

Lorsqu'elle se releva son plan était inscrit dans son cerveau. Assise sur le lit elle lissa de sa main droite ses longs cheveux qu'elle laissa retomber dans son dos avant de les reprendre mèche par mèche pour les faire boucler entre ses doigts. Le petit miroir installé sur le mur opposé à son lit l'attira aussitôt, il fallait qu'elle vérifie qu'elle pouvait quitter les lieux. La robe défroissée, les cheveux bien placés, le visage souriant et les yeux pétillants, elle était fin prête à rejoindre les autres, dans le salon, là où toutes devaient se trouver en cette fin d'après midi.

Elle pensa même à refermer la porte du dortoir, sans un bruit, avec toute la délicatesse dont elle était capable. Et puis elle descendit le grand escalier avec le port de princesse qu'il fallait.

Les filles étaient en pleine discussion, le sujet du jour n'était pas difficile à connaître : Angélique bien entendu. Et toutes étaient autour d'elle à la complimenter, toutes cherchant à devenir son amie pour profiter un peu du nouvel aura qui l'entourait.

Katherine passa la porte et avec le plus grand naturel alla s'installer dans un fauteuil près d'une petite console. De son point d'observation elle examinait la scène, ne cherchant pas à s'approcher, sachant bien qu'il fallait toujours attendre que l'essaim d'abeilles se dissipe pour attaquer la reine.

Toutes une à une finirent par se lasser de la nouvelle poupée. Toutes finirent par partir prétextant une occupation urgente. Lorsqu'Angélique fit mine de sortir à son tour, elle attaqua....

Devant la porte elle arriva la première et tout en souriant lui barra le passage.

- Alors mon ange, ton heure de gloire est déjà passée ! Et personne pour t'aider à aménager. Il faut dire que tu n'as pas grand chose à déplacer puisque tu n'as presque rien à toi.

Son regard prit une couleur plus sombre quand elle continua, la farce était décidément bien difficile à jouer.

- Au fait, félicitation pour ta promotion. Je suis très contente pour toi... Je vais t'aider à sortir tous tes habits tu n'auras plus qu'à les emporter dans tes nouveaux appartements.

Un sourire franc et dénué de toute arrière pensée s' affichait sur son visage amène. Angelique ne pourrait que tomber dans le piège de cette bonne volonté.  

Ceci dit elle se retourna sans façon et quitta la pièce pour se diriger vers le dortoir. Sans se retourner elle grimpa les escaliers quatre à quatre et s'engouffra dans le dortoir, direction les tiroirs de la belle promue.

Elle avait déjà les bras emplis d'habits lorsque sa rivale rentra... Son sourire était resté figé sur ses lèvres, mais quel regard étrange que celui qu'elle laissa transpercer un instant.
Revenir en haut Aller en bas
 

Amitié sulfureuse [pv angelique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Manoir des Délices :: Epilogue :: Archives RP-